fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Comment utiliser le Pixel Facebook en 2017

mercredi 26 juillet 2017 à 16:23

Si vous utilisez les publicités Facebook – ou vous prévoyez de les utiliser bientôt – alors vous devez utiliser le pixel Facebook.

Vous en avez déjà entendu, je pense ?

Vous savez, c’est grâce à ce petit bout de code qu’Amazon peut vous remontrer sur Facebook (et ses sites partenaires) les produits que vous avez vus, mais que vous n’avez pas acheté !

Plus sérieusement, si vous êtes sérieux et si vous voulez obtenir des résultats avec les publicités Facebook, vous devez utiliser le pixel Facebook.

Malheureusement, pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de manipuler des codes, ça peut vite devenir déroutant. On s’arrache les cheveux, on fait des erreurs, on perd du temps.

Dans cet article, je vais vous aider. Je vais vous aider à comprendre:

Ce qu’est le pixel Facebook et comment l’installer
Comment vérifier qu’il fonctionne correctement sur votre site
Et la partie la plus amusante : comment l’utiliser pour créer vos audiences personnalisées (je vous explique tout dans l’article !)

Qu’est-ce que le pixel Facebook ?

Dit simplement, le pixel Facebook est un bout de code (Javascript) que vous placez sur les pages de votre site web.

Il vous permet de « tracker » les conversions de vos publicités Facebook et de créer des audiences de reciblage sur base des personnes qui ont visité votre site ou des pages bien spécifiques. On les appelle les audiences personnalisées.

Si vous n’avez jamais entendu parler du pixel Facebook, vous venez d’apprendre une sacrée nouvelle ! Grâce au pixel, vous pouvez recibler sur Facebook et Instagram les personnes qui ont visité votre site web. C’est là toute la valeur ajoutée du pixel Facebook à mes yeux.

Vous savez, on voit souvent sur Internet que vous devez absolument convertir vos visiteurs dès leur première visite sur votre site, car une grande majorité ne va pas revenir.

Et bien, avec le pixel Facebook … vous avez une seconde chance de convertir vos visiteurs en prospects.

Facebook vous fournit ce code et vous devez le placer sur toutes les pages de votre site web. Alors, je sais que ça peut sembler intimidant si vous n’y connaissez rien en technique. La vérité c’est que je n’ai jamais appris non plus à coder et pourtant j’ai réussi à installer le pixel !

Comme il y a des chances que vous aussi vous ne savez pas coder, je vais vous expliquer dans cet article comment installer le pixel simplement sur votre site WordPress …

Bénéfices de l’utilisation du pixel Facebook

Le pixel Facebook ne fait rien d’autre que collecter des données et ces données vous pouvez les utiliser selon différents objectifs :

Tracker les conversions

C’est là que ça devient intéressant. Pour savoir s’il y a eu une conversion sur votre site web, Facebook a besoin des données provenant du pixel.

Si vous lisez régulièrement Social Media Pro, vous savez probablement ce qu’est une conversion – à chaque fois qu’une personne arrive sur votre site web et vous donne son adresse email en échange d’un guide gratuit ou une inscription à votre newsletter – on parle de conversion.

Grâce au pixel, Facebook peut savoir quand une personne arrive sur votre page de remerciement et donc compter une conversion le cas échéant.

Recibler

Comme Facebook peut savoir qui a visité votre site web et les retrouver sur sa plateforme, vous pouvez recibler des personnes qui ont visité votre site web.

Par exemple, vous pourriez remontrer à un prospect le même produit qu’ils ont ajouté dans leur panier, mais n’ont pas acheté !

Les possibilités de reciblage sont très larges, mais vous pouvez entre autres :

Cibler vos publicités à des personnes qui ont visité un article de blog spécifique. Par exemple, je pourrais recibler toutes les personnes qui ont lu cet article de blog et leur proposer un guide gratuit expliquant comment faire une publicité Facebook 😉
Cibler des personnes qui ont visité une page de vente, mais n’ont pas acheté.
Trouver des utilisateurs Facebook qui ont des caractéristiques similaires aux personnes qui visitent votre site web (audiences similaires).

Sincèrement, toutes ces opportunités sont limitées à votre créativité !

Plus loin dans cet article, je vous explique comment créer ce type d’audiences …

Comment créer le pixel Facebook et l’installer sur votre site

Maintenant que vous savez ce qu’est le pixel Facebook et à quoi il sert, il est temps de le créer et l’installer sur votre site.

Étape 1 : Rendez-vous dans le gestionnaire de publicités. Cliquez sur le menu en haut à gauche puis dans la rubrique Ressources, cliquez sur Pixels.

Étape 2 : Cliquez sur créer un pixel et donnez-lui un nom (vous avez la possibilité de le changer plus tard)
Notez que vous n’avez qu’un seul pixel par compte. Si vous gérez plusieurs sites Internet, vous n’aurez qu’un seul pixel à votre disposition, mais vous pouvez filtrer les données par domaine !

Étape 3 : Copier-coller le code dans les balises <head>. C’est justement l’étape qui fait le plus peur.
Heureusement, il existe une solution dans WordPress. En fait, vous n’aurez même pas besoin de copier-coller le code.

Tout ce que vous avez à faire est d’installer le plugin Pixel Caffeine et lui laisser faire le reste. Il installera le pixel sur toutes les pages de votre site (je ne sais pas comment !).

Regardez la première minute de cette vidéo. Tout est expliqué pour utiliser le plugin !

L’avantage de ce plugin est que vous pouvez directement créer votre propre conversion personnalisée et vos audiences directement à partir du plugin, sans aller dans Facebook. J’en parle plus loin dans l’article…

Si vous ne souhaitez pas utiliser ce plugin et installer votre code manuellement.

Vous pouvez utiliser le plugin PixelYourSite ou Facebook Conversion Pixel.

Ces 2 extensions WordPress vous donnent la marche à suivre, il vous suffit de suivre les étapes.

Étape 4 : Vérifiez que votre pixel est bien installé

Dans Pixel Caffeine, vous pouvez directement voir si votre pixel est bien installé.

Vous pouvez également installer l’extension Facebook Pixel Helper sur Google Chrome. Il s’agit d’une extension Facebook qui vous permet de voir sur n’importe quel site (dont le vôtre) si un pixel Facebook est installé.

Une fois l’extension installée, vous verrez sur votre navigateur en haut à droite la petite icône de l’extension.

Cliquez dessus et il vous dira si votre pixel fonctionne.

En plus de valider que votre pixel fonctionne correctement, il vous aide aussi à régler d’éventuels problèmes que vous aurez avec votre pixel Facebook.

Comment créer une conversion personnalisée

Il y a 2 façons de tracker les conversions avec votre pixel Facebook, l’une étant plus compliquée que l’autre. Cette étape est essentielle donc lisez bien ce qui suit !

La première façon de faire est d’utiliser les événements standards directement dans Facebook. Le problème c’est que vous devez modifier le code sur les pages dont vous voulez suivre une conversion particulière.

Ils sont surtout utiles si vous avez un site de e-commerce, car vous pouvez notamment :

• Tracker les personnes qui ont mis des articles dans leur panier.
• Tracker des personnes qui ont ajouté des articles dans leur liste de souhaits.
• Tracker les personnes qui commencent le processus de paiement

Je sais que c’est un peu long à expliquer, donc je ne vais pas en parler dans cet article. Pour info, vous pouvez créer des évènements standards très facilement avec le plugin Pixel Caffeine dont je vous ai parlé plus haut dans cet article.

La deuxième façon de faire et c’est la plus simple, c’est de créer des conversions personnalisées. Vous définissez vous-même la conversion que vous voulez. Vous pouvez créer jusqu’à 40 conversions personnalisées.

En fait, cela vous permet de facilement utiliser le pixel Facebook et l’URL de votre page de remerciement pour tracker les conversions sur votre site sans avoir à toucher au code.

Pour créer une conversion personnalisée, rendez-vous dans le « gestionnaire de publicités ». Ensuite, cliquez sur « Conversions personnalisées ». Cliquez ensuite sur « créer une conversion personnalisée ».

Vous arrivez sur cet onglet :

Dans « URL contient », mettez la deuxième partie de l’URL de votre page de remerciement (par exemple www.monnomdedomaine.com/ma-page-de-remerciement).

Dans « catégorie », choisissez « prospect ».

Cliquez ensuite sur « suivant ». Donnez un nom à votre conversion. Vous pouvez également ajouter une valeur monétaire s’il s’agit d’un achat (dans cas, choisissez « Achat » dans la catégorie !). Dans vos rapports Facebook, vous pourrez voir le nombre de conversions ainsi que leur valeur monétaire.

Comme vous le voyez, grâce aux conversions personnalisées, vous pouvez créer en quelques clics des conversions pour des événements comme :

• Inscription à votre newsletter
• Téléchargement d’un livre blanc
• Inscription à un webinaire
• Achat d’un produit sur votre page de vente.
• Achat d’un produit d’appel.
• Toute autre conversion au sein de votre tunnel de conversion.

Comment créer des audiences de reciblage

Nous arrivons maintenant à la partie la plus amusante et créative : la création de vos audiences ! Rendez-vous dans la section « Audiences ».

Cliquez ensuite sur « Créer une audience ». Choisissez « Audience personnalisée ». Vous arrivez ici :

Allez dans « Trafic du site web ».
Vous pouvez maintenant créer vos audiences personnalisées et la limite dépend de votre créativité.

Commençons par créer une audience réunissant les personnes qui ont visité mon article de blog sur les 30 derniers jours.

L’outil vous permet d’aller jusqu’à 180 jours. Vous pouvez donc recibler toute personne qui a visité votre article lors des 180 derniers jours.

Vous pouvez aller plus loin encore et cibler toutes les personnes qui ont visité une URL qui contient un mot clé spécifique. Par exemple, sur mon site, je pourrais recibler toute personne qui a visité un article contenant « Facebook » dans l’URL, les 60 derniers jours.

Là où ça devient vraiment intéressant à mes yeux, c’est pour le reciblage des personnes qui ont visité une de vos offres.

Disons que vous proposez un guide gratuit sur votre site web pour générer des prospects.

Le processus est un grand classique sur Internet.

Vous écrivez un article de blog (si possible en lien avec votre offre gratuite). Vous proposez à la fin de votre article de télécharger votre guide.

Certaines personnes seront assez curieuses pour visiter la page de capture (aussi appelée landing page) de votre guide gratuit. Ensuite, la personne suffisamment intéressée vous donne ses informations de contact en échange de votre guide. Elle arrive sur la page de remerciement et comme vous le savez maintenant, on dit que la personne a converti.

Problème: tout le monde ne pas convertir ! Tout le monde ne pas donner ses infos de contact la première fois. Parfois, des personnes visiteront votre page de capture ou vos articles plusieurs fois avant de convertir.

Bonne nouvelle, vous pouvez recibler les visiteurs qui ont visité votre page de capture avec une publicité bien ciblée leur rappelant qu’ils peuvent encore télécharger votre guide. Voici comment faire :

Remarquez que j’exclus toute personne qui a visité ma page de remerciement. Vous ne voulez pas payer pour des personnes qui ont déjà téléchargé votre guide, pas vrai ?

Ça reviendrait à dépenser de l’argent pour rien.

Conclusion

Voilà, je vous ai donné un aperçu des possibilités de reciblage offertes par Facebook et seulement accessibles si vous avez installé le pixel Facebook.

Vous pouvez créer des conversions personnalisées, ce qui est indispensable si vous créez une publicité de type « conversion ».

Je sais que toutes ces possibilités de ciblage paraissent intimidantes, j’ai écrit un article sur le sujet qui vous donne 4 opportunités de ciblage simples à utiliser pour vos publicités Facebook.

Dites-moi aussi en commentaire si quelque chose n’était pas clair dans l’article (surtout pour l’installation du pixel !) ou si vous aimeriez en savoir plus sur le reciblage Facebook, je serai ravi de vous répondre 🙂

Cet article Comment utiliser le Pixel Facebook en 2017 est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/bp5oigkusmk/


Quand Christopher Nolan venait déjeuner chez un client Zenchef lors du tournage du film Dunkerque

mardi 25 juillet 2017 à 16:06

Selon le site Vanity Fair, qui consacre un article sur les dessous de la réalisation du film « Dunkerque », Christopher Nolan et Mark Rylancen auraient réservé dans un site client de Zenchef.

On ne sait pas si c’est le site internet du restaurant La Cocotte, les avis clients publiés qui les ont convaincus ou les spécialités maison comme l’oeuf cocotte au maroilles, mais le réalisateur Christopher Nolan et l’acteur britannique oscarisé Mark Rylance ont dîné en mai dernier chez ce restaurateur client de Zenchef à Dunkerque, lors du tournage du film éponyme qui fait sensation depuis sa sortie en salle.

Une partie de l’équipe du film de Dunkerque au restaurant La Cocotte


Une petite satisfaction pour Bertrand Bonvoisin et Mathias Vigliano, co-gérants et Maîtres Restaurateurs, à la tête de cette table typique situé en bord de plage. En 2016, un des restaurateurs confiait sur le site internet du Phare Dunkerquois qu’ils avaient laissé dîner « tranquillement », ces clients « pas par prise de tête » malgré leur statut !

Pas d’avis en ligne, mais un petit mot sur le livre d’or

« Dans la journée, nous avions eu la visite d’un membre de la production pour nous demander si nous avions une table à l’écart dans notre restaurant. Le soir-même, nous avons eu la visite de M. Nolan, son épouse et ses enfants. Au début, on ne savait pas que c’était lui, même s’il parlait très peu français et puis on a vérifié sur Internet. On ne sait pas si c’est un hasard, mais M. Rylance serait là aussi. M. Nolan a payé l’addition de M. Rylance », explique Bertrand Bonvoisin avant de confier que le réalisateur a laissé un petit mot sur le livre d’or du restaurant, sur les délicieuses frites cuites au gras de boeuf, qui accompagnait la carbonade flamande, une des spécialités de la maison.

La Cocotte fait le buzz

Un passage remarqué qui a permis de faire le buzz pour cette table gourmande dunkerquoise au niveau de la presse locale et même dans Vanity Fair. « Après notre publication sur Facebook, nous avons eu beaucoup de visites de gens qui souhaitaient savoir si des membres de la production allaient revenir manger à La Cocotte. »

Plus de réservations en ligne pour le restaurant

Si la bande à Nolan n’a pas réservé sur le site internet, le module de réservation en ligne installé par Zenchef sur le site internet du restaurant La Cocotte fonctionne à plein régime depuis son installation en 2016. « L’année 2017 a été particulièrement bonne. Nous avons eu une augmentation de 30% du chiffre d’affaires », souligne le restaurateur qui met en avant une bonne réputation du restaurant grâce à la cuisine de produits frais, les nombreuses distinctions obtenues récemment dans des guides et un meilleur référencement du site internet du restaurant sur les moteurs de recherche.

Une gestion des réservations en ligne plus facile avec Zenchef

La Cocotte fonctionne en partie avec un cahier de réservation papier. Mais Bertrand Bonvoisin constate que le canal en ligne génère de plus en plus de couverts. Il apprécie la facilité de gestion des réservations en ligne directement depuis son téléphone portable. « Si le restaurant est fermé, comme c’est le cas le lundi actuellement, on indique sur notre répondeur qu’il est toujours possible de le faire sur Internet et les clients le font automatiquement, sans se poser de question », ajoute le co-gérant de La Cocotte.

Source : https://blog.zenchef.fr/quand-christopher-nolan-venait-dejeuner-chez-un-client-zenchef-lors-du-tournage-du-film-dunkerque/


Success story d’un client Zenchef : Ombeline Choupin raconte Rainettes

mardi 25 juillet 2017 à 14:29

Rainettes est un bar-restaurant atypique, situé dans le Marais à Paris, qui remet à l’honneur les cuisses de grenouille, un des mets symboliques de la gastronomie française ! Si l’on peut aujourd’hui parler d’une success story, Ombeline Choupin raconte comment elle a affronté les difficultés en tant que jeune restauratrice grâce à la solution 5-en-1 de Zenchef qui lui a permis de se recentrer sur l’essentiel : le service et l’accueil des clients.

#Une plateforme de réservation en ligne intégrée au site du restaurant

“Le site Zenchef a été pensé de manière à générer des réservations, c’est un énorme gain de temps et ça réduit les no-show de manière considérable car les clients reçoivent un sms et un mail de confirmation quand ils réservent sur leur site. »

Lors de l’ouverture de ce restaurant il y a un an, Ombeline Choupin perdait du temps car elle travaillait avec trop de plateformes de réservation différentes sur Internet. Zenchef lui a permis d’optimiser son temps avec une plateforme de réservation intégrée à son site.

 #Une plateforme de gestion d’avis clients centralisée

“Avec Zenchef, on peut centraliser tous nos avis clients, les traiter, les prendre en compte, donc nous améliorer, mais aussi répondre au client.”

La restauratrice se rappelle également du temps qu’elle passait à répondre aux avis des clients sur les différents sociaux. “Il fallait aller sur chacun des sites pour les traiter. »

#Un site internet facile d’utilisation pour la restauratrice

“Avec Zenchef on a un site très esthétique que l’on peut mettre à jour de manière instantanée et très simple.”

A l’origine, Ombeline Choupin raconte que l’une des principales difficultés était d’avoir un site internet qui soit référencé naturellement, et qui puisse être mis à jour facilement. “Comme beaucoup de personnes à chaque fois que je voulais changer une ligne sur mon site, je devais repasser par mon développeur, ça prenait des semaines. »

#Des solutions pour se consacrer au service des clients

Ainsi, la solution Zenchef propose la création d’un logiciel de réservation, un site internet, la collecte et le suivis des avis clients, la fidélisation des clients et le wifi public. “Aujourd’hui, avec Zenchef, je peux vraiment me re-concentrer sur mon coeur de métier à savoir l’accueil et la satisfaction des clients pendant le service.”

Source : https://blog.zenchef.fr/success-story-dun-client-zenchef-ombeline-choupin-raconte-rainettes/


3 innovations pour le service en salle dans votre restaurant

lundi 24 juillet 2017 à 17:40

Les arts de la table sont des éléments qui favorisent la multiplication des photos de vos tables sur les réseaux sociaux. Voici 3 exemples de couverts et autres récipients qui pourraient bien faire le buzz dans votre restaurant !

La Georgette, un couvert deux-en-un qui limite (un peu) le travail du plongeur

Médaillée d’or du concours Lépine qui récompense les meilleures inventions, la Georgette possède les courbes d’une cuillère avec les dents d’une fourchette. Une belle combinaison dont la forme a été inspirée de la palme de l’ours, observée longuement par Jean-Louis Orengo, un passionné d’ichnologie, l’étude des empreintes. Loin d’aider les clients à creuser du sable facilement ou à chasser dans l’eau comme le mammifère, la Georgette leur permet de déguster un velouté au restaurant tout en continuant sur un plat à la consistance un peu moins liquide.

Faire évoluer le repas à table

Dans l’Aude, le chef Gilles Goujon, a fait de la Georgette l’ustensile de dégustation de son plat signature l’oeuf pourri à la truffe, servi dans son Auberge du vieux puits à Fontjoncouse, trois étoiles au Michelin. Le couvert tranche le blanc de l’oeuf mais permet aussi de cueillir le jaune coulant. Autre attention qui pourrait séduire les clients : le manche ergonomique de la Georgette adapte ses courbes aux droitiers et aux gauchers pour une meilleure prise en main. Dernier avantage : cette fourchette nouvelle génération participe à la diminution de l’impact environnemental, notamment lors du passage en plonge.

Le verre de vin qui casse les codes

Chef&Sommelier vient de lancer des verres de vin qui permettent d’améliorer l’expérience de dégustation olfactive et gustative. Depuis ses ateliers d’Arques (Pas-de-Calais), la marque accompagnée par l’agence Sismo, a développé des formes qui casse les codes. Laurent Vermiglio, le designer explique : “La cassure entre les deux coques permet de marquer deux volumes indépendants et de bien oxygéner le verre. Le premier espace a une contenance de 12,5 cl qui multiplié par six, correspond à la taille d’une bouteille de vin. Ce détail permet de faciliter le service notamment pour la vente de vin au verre. La seconde partie constitue la chambre aromatique : nous avons décidé de l’élargir pour que le client puisse mieux sentir les parfums. »

Un outil pour favoriser la vente de vin au verre

”Le buvant a lui aussi été revu avec un expert oenologue pour faire oublier la présence même des contours du verre. Courbé, ils permet aux  lèvres des clients de se poser délicatement sur les bords du verre tout en assurant un certain confort lors de la dégustation puisque le nez n’est pas “cassé” lors de l’inclinaison du verre. Des efforts de design apprécié par les restaurateurs comme Bruno Doucet, à la tête de La Régalade, qui se décline en deux adresses bistronomiques à Paris. “En voyant ces verres à la forme particulière, les clients sont plus enclins à poser des questions. Et nous, nous avons un vrai support pour leur faire découvrir et déguster du bon vin.”

La révolution des tasses à café et à thé

On ne boit pas son café, son thé, son chocolat chaud de la même manière, en Allemagne, en Italie, aux USA ou en France. Pourtant, Sylvie Amar s’est donné pour mission de créer une collection qui conviendrait à toutes les brasseries du monde en intégrant des problématiques d’espace dans des restaurants, de plus en plus petits et voulant faire des économies d’énergie à la plonge. “Avant, on retrouvait près de cinq tasses différentes dans les brasseries parisiennes, selon si le client voulait un expresso, un thé, une infusion, un chocolat, un cappucino, etc. Aujourd’hui, on a voulu proposer une ligne avec moins de références, mais plus d’usages”, explique la professionnelle.

Une contenant de 8 cl et une forme ovoïde

Les membres de son studio éponyme, qui vient de fêter ses 20 ans, a interrogé des experts, des baristas et des restaurateurs, des nez cafés, thés et chocolats chauds (oui cela existe !) pour trouver la forme adéquate de tasse. “Après différents protocoles, nous avons convenu que le contenant devait être de 8 cl et posséder un fond ovoïde qui permet de faire évoluer le liquide en termes d’odeur et de goût”, explique la designer à la tête de la collection NECTAR chez Chef&Sommelier. Sylvie Amar s’est également penchée sur l’évolution de la petite cuillère. “On a travaillé sur les codes de la pâtisserie en proposant une mini-spatule. Aujourd’hui on ne fait plus seulement que tourner son sucre dans sa tasse à café. Le barista peut ajouter des “toppings” et le client a besoin d’un couvert adapté pour déguster de la chantilly ou de la crème.”

Crédit photo : Georgette et Chefs&Sommelier

Source : https://blog.zenchef.fr/3-innovations-pour-le-service-en-salle-dans-votre/


Fidéliser les clients de son restaurant à la pause-déjeuner

vendredi 21 juillet 2017 à 18:03

Capter des clients pour les faire asseoir dans son restaurant à midi est une tâche de plus en plus complexe : pause-déjeuner raccourcies, formules inadaptées, concurrence de la livraison, des boulangeries et autres restaurants rapides, personnalité volatile des clients… Pourtant, des solutions existent pour parvenir à fidéliser toutes les semaines les clients. Le point avec Nicolas Nouchi, directeur général de CHD Expert France.

#Les plats du jour : un must pour attirer les clients

De la variété et de la qualité !

Les plats du jour sont une proposition très compétitive. Il y a une certaine attente de la part du client, qui est plus exigeante que celle pour la restauration rapide en termes de qualité du plat. « L’enjeu des plats du jour est d’avoir de la variété, et une offre de plus en plus qualitative”, explique Nicolas Nouchi.

Un prix censé

Il faut que l’offre soit compétitive mais pas non plus totalement bradée. « Par exemple, un plat du jour avec des frites à 14€, c’est bien mais en dessous de 10€, il se peut que le client trouve cela suspect. » Il est donc préférable d’ajuster le prix afin qu’il soit acceptable et crédible.

Communiquer sur les réseaux sociaux

Il est intéressant d’avoir une formule du jour mais il faut communiquer beaucoup à ce sujet sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, afin que les clients sachent ce qui est proposé et s’il y a des promotions. La visibilité sur les réseaux sociaux augmente vos chances de voir revenir certains clients.


#La salade : l’incontournable sur la carte

Il faut prévoir en permanence de la salade dans le menu, surtout pendant l’été. Pour Nicolas Nouchi, nombreux sont ceux qui souhaitent une salade pour déjeuner afin de se dédouaner des excès de la veille au soir par exemple. Toutefois, il est préférable d’éviter la salade comme plat du jour, car celui-ci est plutôt un plat chaud et travaillé.

#Le burger ou le plat le plus compétitif

L’offre du burger en restaurant est intéressante car c’est le plat le plus compétitif : il est toujours meilleur en restaurant qu’en restauration rapide. « La concurrence est très forte, mais certains consommateurs voudront un jour un burger en restauration rapide et un autre jour un bon burger préparé dans les cuisines d’une brasserie », selon l’analyste.

#Les livraisons

Il faut savoir que la pause déjeuner est une pause rapide avant d’être une pause à table. « 24% des salariés disent déjeuner tout en travaillant régulièrement. » Il peut donc être intéressant de prévoir un système de livraison.

Source : https://blog.zenchef.fr/fideliser-les-clients-pour-la-pause-dejeuner/