fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Juridique : les clés pour réussir l’ouverture de son restaurant

lundi 30 octobre 2017 à 10:33

Envie de vous lancer dans la création de votre restaurant ? Si le désir est bien présent, les restaurateurs doivent s’armer de patience et de courage face à la multiplicité des démarches à effectuer. Explications avec LegalVision, une start-up qui aide les TPE/PME à effectuer leurs démarches juridiques.

Création d’un restaurant : ne négligez pas l’aspect juridique

La restauration est une activité réglementée qui impose le respect de normes juridiques, comptables, et administratives à toutes les étapes de la création de votre société : obtention d’autorisations, respect de normes sanitaires… L’aspect juridique n’est donc pas à négliger lors de la création de votre restaurant, puisque c’est par ce biais que se cristalliseront la majorité des obstacles. Cependant, à condition d’être accompagné et dûment informé, il vous est tout à fait possible de créer votre société de restauration avec succès.

Les points-clés à suivre pour ouvrir son établissement

La création d’une société de restauration est une aventure chronophage et complexe : pourtant, avec la connaissance des informations essentielles à l’ouverture de son activité, ce n’est pas mission impossible pour le restaurateur.

Le choix de la forme sociale du restaurant, une étape primordiale

Les formalités premières incluent le choix de votre forme sociale. Chacune des multiples formes juridiques offertes par le droit français présente des spécificités qui devront être examinées à la lumière de la nature de votre future activité : le choix de la forme sociale est donc primordial. Parfois, il vous faudra également déposer votre marque auprès de l’INPI, pour assurer l’effectivité de sa protection sur le plan juridique.

Des normes sanitaires et de sécurité

Une seconde série de formalités concerne cette fois-ci directement l’activité réglementée de restauration. Se lancer dans ce type d’activité impose nécessairement la connaissance précise des normes sanitaires et de sécurité en vigueur, qu’il vous faudra connaître et respecter dès le début de votre activité. De même, diverses licences sont imposées par le droit, nécessaires à l’exercice légal de votre activité : par exemple, il vous sera nécessaire d’obtenir une licence 4 pour la vente de certains alcools.

Attention au changement d’adresse éventuel de votre restaurant

Enfin, une fois la société créée, de nouvelles questions peuvent se poser sur le plan juridique. Ainsi, ressentirez-vous peut-être le désir de déplacer votre restaurant en changeant de local : ce changement peut avoir pour conséquence un transfert de siège social impliquant le respect de formalités sur le plan juridique. De manière plus générale, de nombreuses questions juridiques peuvent se poser lors de l’exploitation de votre restaurant.

L’accompagnement nécessaire par des professionnels du droit

En définitive, si la création de votre restaurant représente une aventure passionnante et enrichissante, elle peut être source de difficultés sur le plan juridique. A ce titre, l’accompagnement par un expert du droit semble indispensable. En plus de vous assurer une complète conformité avec les dispositions légales et réglementaires, cela vous fait bénéficier d’un gain de temps essentiel pour pouvoir vous consacrer pleinement à votre activité de restauration.

L’article Juridique : les clés pour réussir l’ouverture de son restaurant est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/creation-restaurant-juridique/


4 initiatives pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration

vendredi 27 octobre 2017 à 18:24

Parce que la lutte contre les déchets en cuisine est devenue une cause nationale pour limiter l’impact de l’homme sur l’environnement, les chefs et les restaurateurs s’engagent. Focus sur un livre, un concours, un label et un guide gratuit qui veulent rendre la profession plus responsable sur le plan environnemental !

1# Le livre anti-gaspi de 27 chefs de renom

À l’initiative de l’Umih, de grands noms de la gastronomie ont lancé 27 recettes anti-gaspillage de l’entrée au dessert, le 16 octobre dernier à l’occasion de la journée nationale contre le gaspillage alimentaire. Elles sont toutes rassemblées dans un petit livre baptisé « Les chefs s’engagent, leurs recettes anti-gaspi », avec une préface signée Thierry Marx qui souligne notamment : « Il faut changer la vie en redonnant notamment tout son sens à l’art de se nourrir ». À l’intérieur, on retrouve les conseils de chefs et restaurateurs qui veulent lutter contre des marchandises gâchées au profit d’assiettes surdimensionnées, de morceaux qui deviennent des déchets alors qu’ils pourraient être réutilisés.

Les chefs s’engagent, 27 recettes anti-gaspi, Ed. Les Carnets de l’info, 9,90€

2# Rien ne se perd, tout se cuisine

Le 4 novembre prochain aura lieu le 31e Concours de cuisine des Grandes Ecoles AgroParisTech avec pour thématique « Rien ne se perd, tout se cuisine » à l’École Ferrandi. Objectif de l’événement : faire concourir les élèves des grandes écoles françaises autour d’une épreuve culinaire de haut niveau. Les 12 équipes de 3 étudiants, accompagnés par des chefs étoilés et des MOF, devront réaliser « une assiette responsable » en un temps imparti pour séduire le jury présidé par Thierry Charrier, chef des cuisines du ministère des Affaires Étrangères et la présidente d’honneur, Marie Sauce Bourreau, présidente des Toques Françaises.

3# Un label « Restaurant Engagé Anti-Gaspi »

La société Framheim a lancé le label « Restaurant Engagé Anti-Gaspi » qui vise à identifier et valoriser les établissements qui luttent contre le gaspillage alimentaire. « Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. Attention, on ne dit pas que les restaurateurs sont irresponsables, ils ont un vrai respect du produit mais il y a quand même des choses qui vont à la poubelle et qui ne devraient pas », confie Dominique Bréchon, co-fondatrice de Framheim qui veut par la suite créer un réseau de restaurateurs engagés et un site qui les référence afin de valoriser leur engagement auprès des clients« Après le bio c’est la lutte contre le gaspillage alimentaire qui apparaît comme le deuxième critère différenciant pour les consommateurs lorsqu’ils doivent choisir entre deux restaurants ayant une offre similaire », ajoute la créatrice du label.

Une démarche d’éducation citoyenne pour la réduction du gaspillage alimentaire

L’entreprise propose de peser et d’observer les poubelles des restaurants afin d’établir un diagnostic. Si ce dernier remplit la majorité des douze critères définis, l’établissement obtient le label « Restaurant Engagé Anti-Gaspi ». Sinon, la société propose un accompagnement du chef sur la composition de sa carte, sur ses méthodes d’approvisionnement mais aussi des serveurs en salles. « Par exemple, certains restaurateurs nous disent que leurs fournisseurs leur envoient des steaks hachés par pack de 12, mais ils n’en vendent que 9. Dans ces cas-là, il faut demander au fournisseur d’adapter son conditionnement. Pareil, quand il y a des restes, les restaurateurs ont tendance à se dire que l’assiette était trop généreuse, mais 3 fois sur 4 c’est parce que le contenu n’était pas bon donc les clients ne vont pas jusqu’au bout. »

4#Le guide des bonnes pratiques de gestion des biodéchets en restauration

Geco Food Service, une association qui regroupe 100 entreprises qui fournissent les marchés de la restauration hors domicile vient de lancer un guide des bonnes pratiques de gestion des biodéchets avec le concours de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Concrètement, ce contenu téléchargeable gratuitement fait la synthèses des textes réglementaires sur le traitement et la valorisation des bio-déchets en restauration. À noter que depuis le 1er janvier 2016, les restaurants qui produisent plus de 10 tonnes de déchets biodégradables par an sont obligés de les trier et de mettre en place une collecte séparée pour les recycler dans le cadre de la réalisation d’un compost par exemple. D’ici 2025, cette mesure devrait être généralisée à tous les établissements.

L’article 4 initiatives pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/restaurants-contre-gaspillage-alimentaire/


Tops et flops des stars qui se sont lancées dans la restauration

jeudi 26 octobre 2017 à 16:15

Créateur, mannequin, réalisateur, acteur… Ils ont tous été tentés par l’aventure de la restauration ! Tandis que l’entreprise de certains s’est révélée être un franc succès, les autres ont confirmé ce que l’on savait déjà : se lancer dans la restauration n’est pas chose aisée.

Les Tops

#1 Robert De Niro

C’est à l’occasion d’un dîner dans un restaurant de Beverly Hills que l’acteur aux origines italiennes Robert de Niro découvre le chef Nobu Matsuhisa et décide de s’associer avec lui pour ouvrir un restaurant japonais. Ce dernier  voit le jour en 1993. Il sera baptisé Nobu. Depuis, l’établissement est très prisé par les célébrités et a ouvert, entre autres à Milan, Londres, Moscou et Tokyo ! Notons que Nobu n’est pas le premier restaurant de celui qui joue Le Parrain puisque celui-ci avait ouvert trois ans auparavant le Tribeca Grill à New York.

#2 Gérard Depardieu

Propriétaire de vignobles en Bourgogne, dans le Médoc et dans l’Hérault mais aussi à l’étranger, c’est sans surprise que l’on apprend que Gérard Dépardieu possède un bar à vins, Le Bien Décidé, rue du Cherche-Midi à Paris. Mais l’acteur a également investi dans d’autres établissements : La Fontaine Gaillon dans le 2e arrondissement de Paris et l’Ecaille de la Fontaine, en face. Aux dernières nouvelles, l’interprète de Cyrano de Bergerac aurait pris la décision de vendre ses biens immobiliers et de fermer ses restaurants, au grand dam de ses fans et fins gastronomes.

#3 Luc Besson

C’est sur l’avenue Matignon et à deux pas des Champs-Élysées que le célèbre cinéaste Luc Besson, associé à l’homme d’affaires François Pinault, décide en 2001 d’installer son restaurant Le Market, dont il a confié la cuisine au chef alsacien Jean-Georges Vongerichten. Au bout de 18 ans printemps, l’établissement décoré par Christophe Liagre a su se constituer une clientèle fidèle et attire de nombreux touristes.

#4 Ralph Lauren

Le Ralph’s, c’est ainsi que le créateur américain Ralph Lauren a nommé son premier restaurant européen, dont il a installé les quartiers dans un hôtel particulier sur le très chic boulevard Saint-Germain. À la carte, répondent présents les plats américains classiques avec comme particularité des steaks de boeuf tout droits venus du ranch du styliste. Fort de ce succès, ainsi que de celui du Polo Bar à Manhattan, le new-yorkais s’est invité à Londres puisqu’il y a inauguré début 2017 le Ralph’s Coffee & Bar.

#5 Novak Djokovic

Après Belgrade, c’est Monaco que le célèbre tennisman, allergique au gluten et aux produits laitiers, a choisi d’ouvrir son second restaurant. Nommé Eqvita, l’établissement s’inscrit dans la volonté du Serbe de promouvoir une alimentation saine et propose des mets qui se veulent les plus végétaux possible. Très récemment, poussé par son côté philanthrope, Djoko a ouvert un troisième restaurant très spécial dans son pays natal puisqu’il sert gratuitement les sans-abris et les personnes dans une situation précaire.

Les Flops

#1 Pamela Anderson

Inoubliable actrice de la série « Alerte à Malibu » et fervente militante pour la cause animale, Pamela Anderson s’est engagée dans l’aventure de la restauration aux côtés du chef Christophe Leroy. Mais voilà que quelques jours après, cette dernière met fin à leur duo qui a donné naissance à un établissement végétalien. Explications : « C’était un geste d’amour pour les animaux – pour montrer une expérience vegan sexy dans mon village préféré, Saint-Tropez. (Cette initiative) n’a pas répondu aux attentes ni aux accords. Je ne peux pas tolérer les mauvais traitements infligés au personnel – ou le manque total de respect ». L’aventure est donc tombée à l’eau pour la célèbre secouriste en maillot rouge.

#2 Eva Longoria

Fidèle à ses origines, la plus latina des Desperate Housewives a choisi Hollywood Boulevard pour installer son restaurant mexicain Beso. Malheureusement, celui-ci s’est rapidement révélé été frappé par un scandale, après une plainte engagée par un client accusant un employé de l’avoir frappé. Aujourd’hui, l’établissement est  indiqué « fermé » en ligne, laissant penser qu’il a rejoint son grand frère, le Beso de Las Vegas, qui avait fait faillite avant lui, allant jusqu’à faire perdre à sa propriétaire des dizaines de milliers de dollars par mois.

#3 Jennifer Lopez

Une autre actrice latine à qui la chance n’a pas souri : Jennifer Lopez. C ‘est en Avril 2002, en Californie, que la chanteuse et actrice lance son établissement cubain/portoricain « Madre »(comprenez « Mère ») à Pasadena (Californie), avec pour volonté de mettre à l’honneur des plats inspirés de ses origines et de la cuisine de sa mère. En 2008, l’aventure s’arrête sans qu’une explication officielle ne soit publiée.

#4 Steven Spielberg

C’est un thème marin que le célèbre producteur américain Steven Spielberg a choisi de donner à son établissement Dive ! Situé à Beverly Hills en Californie, avec une capacité de 300 couverts, l’établissement ouvert en 1994 avec l’apparence d’un sous-marin. Il a accueilli de nombreuses célébrités avant sa fermeture en 1999.

#5 Sylvester Stallone et Bruce Willis

À notre gauche, nous avons Rocky Balboa, alias Sylvester Stallone, à notre droite, John McLane, alias Bruce Willis. Les deux sont de véritables poids lourds du cinéma américain et ont fondé ensemble la chaîne de restaurants Planet Hollywood en 1991, avec d’autres associés parmi lesquels Demi Moore, Arnold Schwarzenegger ou encore Whoopi Golberg. Mais dès 1997, c’est le déclin, le chiffre d’affaires baisse, la confiance des actionnaires s’amenuise et le groupe décide de fermer plusieurs restaurants. En France, le Planet Hollywood confortablement installé sur les Champs-Élysées a dû quitter le quartier en 2008 en raison des loyers exorbitants. Ironie du sort, le départ fut annoncé le jour même où Sylvester Stallone lançait son dernier film « John Rambo ».

Mais la liste des célébrités qui ont investi dans la restauration ne s’arrête pas là, elle compte aussi Bon Jovi, Marion Cotillard, Lady Gaga, Adriana Karembeu, Gilles Lellouche, Robert Redford, Michael Jordan ou encore, Francis Ford Coppola…

L’article Tops et flops des stars qui se sont lancées dans la restauration est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/stars-restauration/


6 stratégies peu connues pour faire du reciblage sur Facebook

mercredi 25 octobre 2017 à 16:05

Je suis un grand fan du reciblage Facebook, que l’on connait aussi sous le nom de retargeting ou remarketing Facebook.

Pourquoi est-ce que j’aime autant le reciblage ?

C’est très simple, c’est le ciblage le plus précis et le plus efficace au monde.

Le plus précis parce que vous ciblez les personnes qui ont eu au moins une interaction avec votre marque.

Le plus efficace parce que généralement les personnes qui ont visité vos landing pages, vos pages produits ou vos articles de blog sont potentiellement intéressées.

C’est là toute la puissance de cette stratégie de ciblage pourtant inexploitée.

Je ne sais pas pour vous mais moi j’achète rarement un produit sur Internet à la première visite.

J’ai besoin de plus de temps.

La plupart du temps, j’aime évaluer les options qui s’offrent à moi. Et puis j’ai aussi des doutes.

Je me pose ce genre de questions :

Résultat : je finis par oublier et passer à autre chose. Je n’achète pas et pourtant j’étais intéressé.

Comme moi, je suis sûr que vous devez vous poser des questions comme celles-ci.

Ce n’est pas tout.

Comme moi, vous êtes constamment bombardé de publicités.

Récemment, j’ai lu que nous étions exposés à plus d’un millier de messages publicitaires … par jour !

C’est donc là tout l’intérêt du retargeting : recibler les personnes qui ont montré un intérêt pour votre entreprise mais n’ont pas effectuée l’action désirée.

Cela peut être acheter, s’inscrire à votre liste email, lire vos nouveaux articles de blog, télécharger votre lead magnet, etc.

Aujourd’hui, c’est votre jour de chance !

Je vais vous montrer comment vous pouvez exploiter Facebook pour faire du reciblage publicitaire.

Vous allez exposer votre marque à nouveau à vos prospects là où ils sont le plus souvent : sur Facebook.

Comment fonctionne le reciblage Facebook ? 

Comme je vous l’expliquais, les personnes achètent rarement du premier coup ou vous donnent leurs informations de contact la première qu’ils arrivent sur une de vos pages web.

Ils n’ont pas encore confiance en vous.

C’est pour ça que le taux de conversion des sites web est très faible, généralement en-dessous de 5%.

D’où l’intérêt de faire du reciblage.

Alors, comment ça marche le reciblage sur Facebook ?

C’est aussi simple que ça.

Je vous assure que si vous avez compris ce schéma, vous avez compris le reciblage Facebook.

Maintenant, comment est-ce qu’on met cette stratégie en place dans Facebook ?

Tout d’abord, vous devez installer le pixel sur Facebook. Heureusement, c’est assez simple et il y a un même un tutoriel pas-à-pas sur Social Media Pro pour l’installer.

Le pixel permet à Facebook de retrouver les personnes qui ont visité votre site web (grâce au pixel) et de les retrouver dans sa base de données.

Ne me demandez pas comment ! Je ne pourrais pas vous répondre.

Ensuite, vous devez créer vos audiences personnalisées.

Qu’est-ce qu’une audience personnalisée ?

C’est une audience qui constitue un groupe de personnes qui a déjà eu une interaction avec votre marque et que vous pouvez ensuite utiliser dans votre ciblage Facebook. Il peut s’agir :

Facebook va les retrouver, les grouper et ensuite vous pourrez les cibler dans vos publicités.

C’est exactement ce que nous allons voir dans cet article : comment créer des audiences personnalisées comme celles-ci.

Je vais vous donner 6 stratégies à mettre en place (certaines plus avancées que d’autres) et je vous donnerai des exemples réels pour que vous puissiez appliquer ces stratégies après votre lecture !

6 stratégies de reciblage sur Facebook

Ps : cette liste est loin d’être exhaustive !

1) Recibler les lecteurs de votre blog

Si vous lisez Social Media Pro, il y a de grandes chances que vous ayez vous aussi un blog.

Beaucoup de gens sur Internet disent que le blog est « mort ».

Ils ont tort. Rassurez-vous il est bien vivant !

En fait, votre blog représente peut-être votre meilleur atout pour augmenter le trafic de votre site web et aussi pour recibler les personnes qui ne se sont pas encore inscrites à votre liste email.

Voici comment faire dans Facebook :

Vous arriverez ici.

Choisissez trafic du site web.

Créez votre audience comme ceci :

Ici, je cible toutes les personnes qui ont visité au moins une page de mon site web contenant « blog » dans l’URL les 30 derniers jours.

Attendez ensuite quelques minutes pour que la magie opère (Facebook qui retrouve les visiteurs de votre blog !).

Vous pouvez ajuster la durée comme bon vous semble mais je vous conseille 60 jours pour commencer. Vous pouvez aller jusqu’à 180 jours.

A vous de voir.

Si vous voulez aussi cibler uniquement les visiteurs d’une catégorie spécifique de votre blog, vous pouvez le faire aussi.

Par exemple, dans mon cas, je pourrais recibler toutes les personnes qui ont lu un article en lien avec la publicité Facebook.

Ce serait bien plus précis.

Au lieu de mettre « /blog », je devrais mettre « facebook » afin de cibler uniquement les personnes qui ont lu des articles sur Facebook.

Comment les utiliser ?

Voici un exemple de Noah Kagan. Lorsque j’ai visité son blog, j’ai directement vu cette publicité dans mon Facebook :

Il me propose de s’inscrire à sa liste email en échange de ses 8 meilleurs conseils en marketing (c’est son lead magnet). Ce n’est pas un mauvais deal du tout donc je clique pour les recevoir !

Si je n’avais jamais entendu parlé de lui avant, peut-être que je n’aurais jamais cliqué.

Ce que je vous conseille de faire également est d’exclure les personnes qui sont déjà inscrites à votre liste email, vous ne voudriez pas les embêter à nouveau avec vos offres.

Pour cela, créez une seconde audience personnalisée reprenant les personnes qui ont vu votre page de remerciement et excluez cette audience dans votre ensemble de publicités.

2) Recibler les personnes qui ont vu une vidéo sur votre Page Facebook.

Recibler les visiteurs de votre blog, c’est vraiment une bonne stratégie.

Le problème : vous avez besoin de beaucoup de trafic sur votre site web pour que votre audience ait au minimum 1000 personnes.

En plus, vous devez installer le pixel Facebook. Pour certains, c’est trop difficile.

Heureusement, Facebook a pensé à tout.

Vous pouvez aussi recibler les personnes qui ont regardé une vidéo de votre Page Facebook.

C’est une stratégie très puissante car les personnes qui ont vu vos vidéos sont généralement très engagées. De plus, ce sont des audiences qui se construisent rapidement.

Avec une dizaine d’euros par jour en publicité Facebook, vous pouvez montrer votre vidéo à des milliers de personnes et obtenir des coûts par vue de vidéo inférieurs à 0,05€.

Facebook aime les vidéos.

Pour créer une telle audience, faites la même procédure que je vous ai montré sauf que vous choisissez « interactions » à la place de « trafic du site web ».

Choisissez ensuite « vidéo »

Il ne vous reste plus qu’à déterminer la durée.

Idéalement, vous aimeriez sélectionner les personnes qui ont vu au moins 50% de votre vidéo. Plus les personnes ont regardé une grande partie de la vidéo, plus votre audience sera qualifiée.

Visez minimum 50%.

Les vidéos sont très engageantes. Elles sont plus difficiles à réaliser qu’un simple article de blog mais incroyablement plus efficaces pour développer un lien avec votre audience.

Vous avez de la chance, la vidéo est encore sous-utilisée dans les techniques de content marketing utilisées par les entreprises B2C et B2B.

Cela vous donne donc un avantage par rapport à la concurrence.

Comme elles permettent d’engager votre audience plus facilement, elles sont très efficaces pour promouvoir des offres gratuites et inviter ses personnes à rejoindre votre liste email ou télécharger votre lead magnet.

Pour vous donner un exemple. En entreprise, j’ai utilisé cette stratégie pour montrer le fonctionnement de notre application web et ses bénéfices pour l’utilisateur.

Le but n’était même pas qu’ils téléchargent notre application directement après.

Nous voulions simplement qu’ils soient exposés à notre marque en premier.

Ensuite, nous avons reciblé toutes les personnes qui ont vu la vidéo (au moins 50%) à télécharger notre application sur l’App Store via une publicité.

Evidemment, cela fonctionne bien mieux que proposer l’application à des inconnus.

Pour terminer sur ce point l’avantage de créer des audiences personnalisées sur base des vues de vidéo est que vous pouvez créer une audience similaire pour retrouver encore plus de personnes qui regarderont vos vidéos !

3) Recibler les personnes qui ont été sur votre page produit mais n’ont pas acheté.

Beaucoup d’annonceurs n’ont pas bien compris Facebook. Ils vous envoient des publicités de leurs produits alors que vous ne les connaissez pas.

Ils n’ont pas compris qu’on achète rarement à quelqu’un qu’on ne connait pas.

Souvent, ces publicités ne sont pas efficaces. Elles sont même dérangeantes je trouve.

Ici, le principe est de recibler les personnes qui ont vu un produit sur votre site web, mais ne l’ont pas acheté.

Inévitablement, vous aurez une très petite audience mais très réchauffée (intéressée).

C’est une stratégie un peu plus avancée, donc voici comment faire.

Créez une audience personnalisée des visiteurs de votre votre page produit et excluez les personnes qui ont acheté votre produit :

C’est la stratégie la plus simple à mettre en place : vous ciblez les personnes qui ont vu votre page produit mais ne l’ont pas acheté.

J’attire votre attention sur la publicité en elle-même. Le reciblage peut être dérangeant s’il est mal fait.

En effet, votre audience pourrait se sentir “pourchassée” par vos messages marketing.

Je vous conseille d’adopter un ton amical et personnaliser au maximum votre publicité pour “déguiser”  votre publicité comme une publication normale. C’est ce que fait Marie Forleo.

Regardez comme cette publicité a été spécifiquement écrite pour moi.

J’ai l’impression que c’est une amie qui me parle.

Cette publicité est vraiment bien faite.

Regardez d’abord l’image.

Elle est souriante et me demande si « j’ai besoin d’aide pour mon écriture ? »

Il s’agit d’une formation sur le copywriting (écriture persuasive).

Elle m’invite à une session de coaching (qui est en fait un webinaire de vente). Elle me précise aussi que son programme est 100% garanti. Il n’y a donc aucun risque pour moi.

Et en plus il y a une date limite : je dois m’inscrire avant le 14 septembre à 11 : 59 PM, ce qui me pousse à passer à l’action.

L’urgence est un principe puissant de la persuasion et très utilisé en marketing.

Vous pouvez aussi utiliser des stratégies plus audacieuses et donner une motivation supplémentaire à la personne pour qu’elle achète votre produit, par exemple une réduction de 10% (avec une durée limitée bien sûr …).

4) Recibler les personnes qui ont visité vos landing pages mais ne se sont pas inscrites

Vous pouvez faire exactement le même processus pour les personnes qui ont visité les landing pages de vos offres gratuites.

La majeure partie des personnes (environ 80%) qui visitent vos landing pages ne vont pas convertir.

Alors on suppose par erreur qu’elles ne sont pas intéressées.

Ce n’est pas nécessairement vrai.

La personne a pu être distraite ou elle était pressée.

Elle a peut-être eu un problème de connexion Internet.

En plus, si elle était sur mobile, il y a de grandes chances qu’elle était en train de faire du multitâche.

Résultat : elle a oublié de télécharger votre précieux lead magnet.

Le retargeting tombe à pic.

Tout ce que vous avez à faire, c’est renvoyer votre offre et être très spécifique dans votre message.

Faites comme-ci vous parliez à un ami et n’hésitez pas à mentionner que votre offre est gratuite. 

Les mots « gratuit » ou « offert » sont très puissants.

Vous aimeriez aussi rappeler le Bénéfice de votre offre et ce que les personnes ont à perdre à ne pas la télécharger.

Vous pouvez également tester un message différent. Peut-être que la proposition de valeur de votre landing page était trop vague.

Comment faire du reciblage Facebook ? 6 stratégies peu connues Click to Tweet

5) Recibler vos clients !

Cette stratégie est très efficace, surtout pour les e-commerçants.

La plupart d’entre nous pense qu’une fois que la personne a acheté notre produit, c’est terminé. On n’entendra plus parlé d’elle.

Quand une personne a pris la décision de vous donner son argent, elle devient cliente. Et il est toujours plus facile de vendre à un client satisfait que de trouver un nouveau client.

Le retargeting permet d’en profiter pour :

Vous allez me dire que vous pouvez le faire avec l’email marketing mais rappelez-vous que votre taux d’ouverture sera rarement plus élevé que 30% (surtout si votre newsletter ne sert qu’à promouvoir vos produits).

De plus, la répétition est importante en marketing. Plus votre message marketing est fréquent, plus il est dans l’esprit des gens et plus ils seront susceptibles de prendre action.

Nous avons besoin d’être exposé plusieurs fois à un même message publicitaire avant de prendre action.

Dans cette publicité, SKO-Paris fait une publicité Facebook pour annoncer sa nouvelle collection.

Je ne sais pas si c’est une publicité de reciblage mais si c’en était une, j’aurais changé quelque peu le message.

Par exemple, j’aurais ajouté une phrase du type : « Vous nous manquez déjà ! Venez jeter un coup d’œil à notre nouvelle collection de baskets SKO 😃 ».

Encore une fois, le but est de personnaliser le message et de rendre un ton plus amical et moins vendeur.

N’oubliez pas, nous n’allons pas sur Facebook pour acheter mais pour nous divertir et discuter avec nos amis.

Voici la partie technique dans Facebook :

La page de remerciement m’indique que la personne a acheté le produit.

Pour la durée, j’ai mis 90 jours pour avoir une audience plus grande. C’est une bonne idée si vous faites la promotion de votre nouvelle collection.

Vous pouvez aller jusqu’à 180 jours.

Si vous faites des upsells, mettez une courte durée, par exemple 7 jours. Au plus vite, vous montrez des gadgets supplémentaires à vos nouveaux clients, au plus vous augmentez vos chances qu’ils en fassent l’acquisition.

6) Recibler les visiteurs de votre site web selon la fréquence

Il se peut que vous ayez une audience très engagée sur votre site web.

Par exemple, comme moi, vous avez peut-être des personnes qui consultent régulièrement votre blog mais ne se sont pas encore inscrites à votre newsletter ou n’ont pas encore aimé votre page Facebook.

Devinez quoi ?

Facebook vous permet de recibler les personnes les plus engagées de votre site web.

Ici, j’ai créé une audience qui reprend tous les personnes qui ont visité mon blog au moins 2 fois sur les 30 derniers jours.

Je peux leur demander dans ma publicité :

Donnez-leur toujours une bonne raison de réaliser l’action que vous désirez.

Il n’y a pas de limite à votre créativité, c’est ça qui est génial avec le retargeting. Vous pouvez créer vos propres stratégies et personnaliser le message comme bon vous semble.

Vous pouvez créer le même type d’audience pour les personnes qui ont visité plusieurs fois vos pages produit ou votre page services mais n’ont pas converti.

De la même manière, vous devez mettre l’URL de votre page produit dans « URL contient ».

Les personnes qui visitent ces pages plusieurs fois ont juste besoin de ce petit coup de pouce supplémentaire pour convertir et devenir client.

Le secret du succès se trouve à nouveau dans votre publicité. Vous devez motiver la personne à acheter votre produit.

Utilisez par exemple une publicité leur montrant comment utiliser votre produit.

Montrez ce que peut faire votre produit. Expliquez les bénéfices de votre produit : en quoi améliore-t-il la vie des gens ? En quoi est-il différent des autres ?

C’est ce que fait Big Buy (et il s’agit bien d’une publicité de reciblage puisque je me suis rendu sur le site il y a quelques jours).

L’image, le texte et le titre de la publicité ont un seul but :

M’expliquer à quel point le Dropshipping sur Big Buy c’est génial et ce que j’ai à y gagner. Pour ça, ils mettent en avant :

Pour ce qui est des personnes qui visitent votre page « services », vous pourriez utiliser un entretien téléphonique de 15 min entièrement gratuit pour inciter la personne à cliquer sur votre publicité et travailler avec vous.

Conclusion

Cibler les personnes qui vous connaissent déjà est la meilleure stratégie que vous pouvez utiliser pour rentabiliser vos efforts publicitaires.

Comme vous l’avez vu, la force du reciblage n’est pas le ciblage en lui-même mais plutôt le message que vous pouvez personnaliser.

A vous d’être créatif !

PS : Si vous souhaitez aller plus loin et (ré)apprendre à créer une campagne de publicité Facebook (clic par clic), j’ai écrit un guide gratuit qui reprend un plan d’action étape par étape pour créer une publicité Facebook, choisir la bonne audience et écrire une publicité Facebook persuasive. Téléchargez-le librement via ce lien.

Cet article 6 stratégies peu connues pour faire du reciblage sur Facebook est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/NELhRWAMDFM/


Pierre Caillet en lice pour devenir la Toque de l’Année 2018

mardi 24 octobre 2017 à 17:35

Depuis deux ans, Pierre Caillet, chef du Bec au Cauchois étoilé au Michelin, est membre des Toques Françaises et du comité d’organisation de la Cuillère d’Or. Cette année, il est nominé pour devenir La Toque de l’Année, aux côtés de Pierre Grange, Mika Mouragnon et Stéphane Buron. Portrait d’un ambassadeur Zenchef.

Entre Fécamp et Fauville-en-Caux, en Normandie, Le Bec au Cauchois est devenu une des destinations gastronomiques de Normandie. La raison ? Son chef Pierre Caillet, meilleur ouvrier de France à 30 ans, met en valeur toute la culture gastronomique locale à travers sa belle carte. L’année dernière, la toque de Valmont, couronnée d’une étoile au Michelin a d’ailleurs consigné ses recettes dans un livre “La Normandie d’un homme de goût”.

Un système de réservation sans commissions pour le Bec au Cauchois

Et pour augmenter la visibilité de son restaurant, avec son épouse qui gère la belle salle, ils ont adopté le système de réservation en ligne de Zenchef l’été dernier, intégré au site internet du restaurant. “J’ai beaucoup aimé la démarche et la philosophie”, confie celui qui est devenu un des ambassadeurs de la start-up.

“Il n’est pas possible de contrer TripAdvisor car les gens ont leur avis, ils veulent l’exprimer et on ne peut pas les renier. Il faut même parfois les écouter car ce sont des retours concrets. La différence, c’est que Zenchef est un super outil complémentaire pour générer des avis vérifiés.”

Membre du comité d’organisation pour des trophées mettant à l’honneur des femmes chefs,  nominé par les Toques Françaises

Formé au lycée hôtelier du Touquet, Pierre Caillet, âgé aujourd’hui de 36 ans, est aussi un homme engagé pour la formation et l’enseignement. Il sera également dans le comité d’organisation de La Cuillère d’Or qui veut récompenser les femmes chefs. Une position qu’il a acceptée à la demande de Marie Sauce-Bourreau, qui l’organise et préside ces deux associations : Les Toques Françaises et la Cuillère d’Or.

Cette année, il fait d’ailleurs partie des 4 finalistes de l’association qui a lancé un grand concours pour élire la Toque de l’Année 2018. Les votes se termineront le 31 octobre prochain. “C’était une surprise, d’autant plus ”, confie Pierre Caillet. “Au fil des votes, c’est très touchant de voir le soutien et le retour de certaines personnes, des gens qui vous suivent et qui vous apprécient.”

>>> Pour voter, cliquez ici

L’article Pierre Caillet en lice pour devenir la Toque de l’Année 2018 est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/pierre-caillet-toque/