fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

6 idées pour attirer des clients dans son restaurant le soir d’Halloween

mardi 24 octobre 2017 à 16:01

Le 31 octobre approche, et avec lui, le jour d’Halloween. Fête où l’horreur est à l’honneur, c’est en réalité une excellente opportunité pour les restaurants de s’offrir un beau coup de publicité. Si vous manquez d’inspiration, voici quelques idées; nous en devons la plupart à des clients utilisateurs du système de réservation de Zenchef.

#1 Un menu spécial pour une occasion spéciale

À l’image du restaurant Les Marots ou Le Comte, n’hésitez pas à proposer un menu sur le thème de cette fête folklorique, en privilégiant dans les assiettes des mets de couleur orange (citrouille, potirons) ou noire (pensez à tout ce que vous pourriez teindre avec de l’encre de seiche) !

Si vous êtes en panne d’inspiration, le site Marmiton fourmille d’idées de recettes !

#2 Une ambiance adaptée dans le restaurant

Avec quelques petites astuces peu coûteuses, des citrouilles, de la paille, de fausses toiles d’araignées, des chauves-souris en papier, vous pouvez métamorphoser votre établissement en vieux manoir  le temps d’un soir et marquer les esprits au passage !

Vous pouvez même équiper votre personnel d’accessoires originaux, les inviter à se maquiller ou à l’image du bar Ray’s and Starck, les inciter à se présenter déguisés pour l’événement.

#3 Un traitement de faveur pour les clients déguisés

En plus d’habiller de noir son burger pour l’occasion, le restaurant Les 3 p’tits cochons est allé jusqu’à offrir une réduction de 10% à tout client se présentant costumé.

Le Privé de Dessert a quant à lui récompensé par des churros les porteurs de costumes. Après tout, l’avantage d’Halloween n’est-il pas de se voir offrir bonbons et autres douceurs ? 🙂

#4 Une portée abracadabrante pour votre annonce

S’il y a bien un établissement particulièrement doué pour les effets d’annonces, c’est incontestablement le restaurant Goku. Non seulement, son équipe a eu l’excellente idée de d’annoncer l’organisation d’un événement un Vendredi 13, mais elle le fait en plus à travers une vidéo que les âmes sensibles feraient mieux de ne pas regarder ! Une annonce qui colle parfaitement avec l’atmosphère effrayante propre à la fête de Halloween. 

#5 Une communication généralisée

Tous les moyens sont bons pour promouvoir votre événement, et tous les supports aussi ! Le Cuba Compagnie l’a bien compris et a bien pris soin de relayer l’événement aussi bien sur son site Zenchef que sur sa page Facebook.

#6 Une newsletter à l’attention de vos clients

Au cas où vos clients ont échappé à votre évènement sur les réseaux sociaux, suivez l’exemple de La Créole, et pensez à leur envoyer une newsletter afin de vous assurer qu’ils reçoivent l’information.

Voilà, vous avez en main tous les ingrédients pour une soirée Halloween inoubliable dans votre restaurant.

L’article 6 idées pour attirer des clients dans son restaurant le soir d’Halloween est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/idees-halloween-restaurant/


5 raisons pour lesquelles les métiers de la restauration sont très difficiles

mardi 24 octobre 2017 à 11:57

Une étude a récemment montré qu’être serveur pouvait être plus stressant que neurochirurgien. Synonyme de convivialité, antre de l’hédonisme, le secteur de la restauration n’en demeure pas moins le théâtre de nombreux excès et une source de pression inépuisable, aussi bien pour le serveur, le commis, le patron ou le chef.

#1 L’activité intense

Bousculer, pousser, hurler, crier « Chaud devant ! » ou « Oui chef ! »… Le coup de feu diffère peu d’une opération commando menée méthodiquement par l’armée. L’efficacité est le maître-mot, la répartition des tâches, pensée de manière stratégique. L’amplitude horaire dans ce capharnaüm est quant à elle démente, bien que la rémunération soit anecdotique.

Vous l’aurez compris, c’est un rythme soutenu et une atmosphère chaotique, bruyante et militaire qui prédominent en cuisine, contrastant fortement avec l’ambiance légère et sereine qui règne parmi les convives de l’autre côté de ses portes.

#2 L’atteinte continue à l’intégrité physique…

En plus des chocs thermiques subis par les allers-retours répétés entre chambre froide et fourneaux, le corps, affrontant sans répit les hautes températures, les sols glissants, les produits chimiques, les fumées, les couteaux et autres objets tranchants, est soumis à rude épreuve, tour à tour écorché, entaillé ou brûlé.

En salle, le personnel n’est pas épargné, avec son va-et-vient incessant et rapide tout en portant le plus adroitement possible des plateaux chargés d’objets fragiles, de boissons et de mets tâchants.

Il n’y pas à dire, travailler dans la restauration est un sport de haut niveau !

#4 Et à l’intégrité morale…

Peu importe l’épuisement, l’impératif de garder son sourire et sa cordialité ne souffre aucune exception. L’affabilité et les talents de diplomates doivent demeurer intacts malgré les clients goujats, impolis, pressants, ou même éméchés… De plus, il faut se livrer à un exercice de jonglerie délicat entre la satisfaction des convives et celle du patron ou du chef. Et, dans certaines cuisines, c’est non sans brutalité que s’exprime l’autorité de ceux qui en sont dépositaires, certains ayant la ferme conviction que la virulence est le seul moyen de se faire respecter.

Ajoutés à cela, l’absence de reconnaissance, l’absence d’excuses et l’absence de liberté ; car le personnel en restauration possède peu de marge de manoeuvre. Il est donc hautement recommandé d’avoir un moral très résistant !

#5 La réputation fragile

La nécessité de préserver sa réputation en ligne est une source de pression non négligeable pour les gérants de restaurants et leurs brigades car les avis négatifs ont un pouvoir de nuisance puissant. Un commentaire parfois subjectif ou injuste, jugeant un repas ou une expérience de manière négative peut rapidement faire le tour du web, lésant ainsi l’établissement qui en a fait l’objet. Les internautes n’ont pas forcément conscience que le service et les plats sont le fruit du travail de toute une équipe, l’expression d’un chef qui cherche à donner du plaisir, à bousculer les papilles en leur offrant de nouvelles saveurs.

Alors que dans la plupart des emplois traditionnels, les erreurs commises restent entre vous et vos employeurs, dans le secteur de la restauration, l’information peut se propager comme une trainée de poudre sans forcément être vraie ou juste et détruire une renommée.

Conclusion : toutes ces raisons rendent indispensables le fait d’avoir un mental d’acier, une condition physique robuste mais aussi une solide camaraderie pour travailler dans la restauration.

L’article 5 raisons pour lesquelles les métiers de la restauration sont très difficiles est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/metiers-restauration-difficiles/


À Lormont, Le Prince Noir adopte les nouveaux codes de la réservation en ligne avec Zenchef

jeudi 19 octobre 2017 à 10:31

Niché à quelques encablures de la Cité du Vin à Bordeaux, sur les hauteurs de Lormont, Le Prince Noir scintille par son étoile au Michelin et l’inventivité de Vivien Durand, le chef et, de son maître d’hôtel Arnaud Enjalbert. Ces derniers sont devenus des ambassadeurs de Zenchef.

Trois toques dans le Gault et Millau, une étoile au Michelin, Le Prince Noir est un des établissements qui brille en Gironde. Depuis 2014, Vivien Durand et Arnaud Enjalbert s’attachent à bousculer les codes de ce lieu historique, visité depuis 1180, par Aliénor d’Aquitaine ou le pape Clément V. « Le parcours professionnel de l’équipe permet au quotidien de mettre ce savoir-faire et savoir-être au service de l’expérience client, avec une vision moderne”, explique celui qui officie comme le maître d’hôtel.

Le Prince Noir s’affranchit des codes de la haute gastronomie

L’établissement a mis en place une approche différente de ce que l’on pourrait attendre d’un restaurant remarqué par le guide rouge. La philosophie est basée sur l’échange, le partage : « Nous avons fait le choix des découpes pour restituer au plus juste notre vision de la restauration. Nous nous plaçons en perpétuelle remise en question et de cet état d’esprit découle notre plaisir de partager avec nos clients notre vision de la restauration. Nous nous imposons nos propres codes au service du produit que nous travaillons : tout est hyper réfléchi », souligne la patron de la salle.

Er d’ajouter : “En tournant les techniques et  la scénarisation du service vers quelque chose qui nous plaît et que l’on aime faire, on prend plus de plaisir qu’en s’imposant des codes. Alors, je dirais que sur le papier on n’est pas vraiment un restaurant. On sort un peu du cadre habituel et le Michelin nous a récompensés d’une étoile depuis 3 ans.”

Super Mario et babyfoot

Au quotidien, cette volonté de s’affranchir des carcans de la haute gastronomie s’incarne par des partis pris tranchés, réfléchis et qui symbolisent l’identité propre du restaurant. Sur la table, les assiettes sont volontairement ébréchées, tout près, trône un babyfoot, à l’entrée, la décoration fait penser aux années 1960 avec un monnayeur à franc. Ici on peut jouer à  Super Mario ou Street Fighter sur une Nintendo. Plus loin, un vieux poste de radio diffuse de la musique rock et R’n’B.

“L’équipe de salle doit dresser autant d’assiettes que l’équipe de cuisine”

Cette différence assumée l’est également dans la tenue professionnelle de la brigade. Baskets blanches, jeans Levi’s et boutons de manchette Space Invaders. Le ton est sérieux mais décontracté pour le bonheur des serveurs. Le menu se fait aussi discret. “On donne aux gens la liste de produits que l’on a en temps réel dans les frigos, ils sont présentés de manière brute et on les cuisine sur le moment. La prise de commande est un peu plus longue car on échange”, souligne Arnaud Enjalbert.

Un citron au milieu de la salle pour réaliser les apéritifs en live

Et ne parlez pas de séparation entre le chef et le maître d’hôtel. La collaboration est fusionnelle : “Les pièces de viande ou de poisson sont présentées entières en plats de cuisson au client, on les met ensuite sur le guéridon pour terminer la recette en procédant à la découpe.” Un citronnier occupe également le centre du service et ses fruits sont directement cueillis devant les clients pour réaliser l’apéritif de la maison qui compte une trentaine de gins dans son bar.

Le logiciel de réservation en ligne, indispensable pour attirer une clientèle plus connectée

“Tout est en décalage mais tout est réfléchi. Aujourd’hui, le client a deux téléphones sur la table, il prend en photo ses plats pour les mettre sur Instagram et n’a plus forcément envie d’être servi avec le codes de la haute gastronomie française. On a adapté notre savoir-faire à ce que venait chercher le client au restaurant.”

Répondre à la demande de réservation du client 24h/24

Le Prince Noir a aussi adopté de nouveaux outils comme le module de réservation Zenchef, pour séduire une clientèle hyperactive, hyper informée, nomade et moins fidèle. « Aujourd’hui, le client achète sur Amazon tout en réservant sa table au restaurant. Nous devons être tout le temps disponible car les clients sont tellement volatiles que je ne peux pas prendre le risque de me couper de ceux qui ont envie de venir manger chez moi en leur disant qu’ils ne peuvent que réserver via le téléphone. Ça ne peut plus exister. Zenchef nous permet de prendre en compte la demande du client quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.”

Plusieurs canaux de réservation, un seul pour mieux les gérer

Afin d’assurer un bon taux d’occupation de ses 30 couverts, Le Prince Noir reçoit aussi des réservations de GuestOnline “seulement celles qui passent par le site Châteaux & Hôtels Collection car ils ont partenariat” et de LaFourchette “suite à l’opération Tous au Restaurant. Mais depuis le rachat par TripAdvisor, j’ai de plus en plus envie de sortir de ce système. Et puis, c’est souvent une clientèle plus jeune qui utilise les réseaux sociaux et qui veut se faire un étoilé : à ce moment-là, il faut faire attention car ils ont une certaine attente et peuvent être frustrés par nos choix.”

Le module de réservation Michelin constitue le troisième canal. Les réservations qui arrivent de cette plateforme sont principalement des clients étrangers qui ont besoin du guide pour se rassurer. Ils vont dans un restaurant étoilé, mais pas forcément au Prince Noir.”

Zenchef : un accompagnement humain à 100%

Alors, la solution digitale de Zenchef est arrivée pour l’équipe de Lormont “comme une évidence à un moment où on avait du mal à gérer toutes les réservations : elle nous permet de toutes les centraliser.” L’autre avantage de la plateforme co-fondée par Julien Balmont, Thomas et Xavier Zeitoun, c’est le facteur humain derrière l’outil digital. Arnaud Enjalbert explique : “Il y un point qui me tient beaucoup à coeur : c’est l’accompagnement à 100%. Je suis en contact toutes les semaines avec quelqu’un de l’équipe et cela avant d’être ambassadeur. Quand on envoie un email, on sent qu’il est vraiment lu.”

L’article À Lormont, Le Prince Noir adopte les nouveaux codes de la réservation en ligne avec Zenchef est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/prince-noir-reservation-en-ligne-zenchef/


Comment ajouter des extensions sur vos annonces publicitaires AdWords

mercredi 18 octobre 2017 à 19:19

Créer une annonce publicitaire pour vous assurer plus de visibilité c’est bien…

…Augmenter vos chances que des clients potentiels cliquent dessus c’est encore mieux !

Formidable fonctionnalité gratuite de Google Adwords, les extensions vous offrent la possibilité d’enrichir considérablement vos annonces, en y ajoutant de nombreuses informations quasi indispensables pour les internautes qui vous recherchent.

Grâce à elles, vous facilitez la mise en contact entre vous et votre prospect en lui permettant d’accéder directement aux données dont il a besoin, pour vous connaitre et faire appel à vous.

Ajoutez autant d’éléments que vous le souhaitez sur votre annonce, car une annonce enrichie s’affichera de façon plus importante sur la page de recherche de Google, et attirera davantage l’oeil.

Comment ajouter des extensions sur vos annonces publicitaires AdWordsClick to Tweet

À quoi servent les extensions d’annonces ?

Les extensions d’annonces servent à ajouter des éléments supplémentaires sur vos annonces publicitaires Adwords, par exemple un numéro de téléphone, votre adresse physique, des liens vers d’autres pages de votre site web, le téléchargement d’une application ou encore des notes que les gens vous ont laissé.

Les extensions d’annonces ne vous coutent pas plus d’argent, elles peuvent augmenter votre taux de clic, votre niveau de qualité, améliorer votre position et potentiellement réduire le coût au clic que vous allez payer par publicités.

Comment ajouter des extensions d’annonces ?

Pour démarrer direction Google Adwords, sélectionnez votre campagne, « Extensions d’annonces », puis sur le bouton à gauche « Afficher : Extensions […] »

S’affichent alors toutes les extensions d’annonces que vous Google propose pour vos publicités.

Pour créer votre extension, vous devez d’abord sélectionner celle que vous avez décidé d’ajouter, puis cliquez sur le bouton rouge « + Extension ».

. Exemple 1 :
Choisissons le type d’extension : « Liens annexes », qui vous permettra d’afficher plusieurs liens sous le lien principal, pour cela sélectionnez tout d’abord « Extension Liens annexes »,

Puis sur « + Extension », et enfin sur « + Nouvelle extensions lien annexe ».

Nous ajoutons ici un lien permettant aux visiteurs de nous contacter, donc affichez votre lien, puis appuyez sur le symbole « >> ».
Cliquez ensuite sur « Enregistrer » en bas à gauche.

Votre extension s’affiche ensuite ici :

. Exemple 2 :
Choisissons le type d’extension : SMS, cliquez comme vu plus haut sut « Afficher : Extensions […] » et choisissez « Extensions SMS », puis cliquez sur le bouton rouge « + Extension ».
Ensuite ici, cliquez sur « + Nouvelle extensions SMS », vous n’avez plus qu’à remplir les différentes cases, une fois que cela est fait, enregistrez sur le bouton en bas à gauche.

Puis de nouveau, cliquez sur le symbole « >> », puis sur « Enregistrer ».

Les différentes extensions

Extensions liens annexes :
Ce sont les liens qui apparaissent en dessous de l’annonce, ils permettent aux gens qui cliquent dessus d’être envoyés sur différentes pages de votre site, ces liens sont différents du lien initial de votre annonce affiché en haut.

Extensions d’accroche :
Il s’agit du texte qui figure sous votre lien initial. Vous devez au minimum ajouter 2 accroches.

Extensions d’extraits de site :
Ces extensions vous permettent de détailler ce que vous proposez.
Après avoir cliqué sur « + Extension », vous devez sélectionner une catégorie, par exemple « Émissions », « Equipements », « Marques », etc.., puis ajoutez des valeurs. Vous pouvez ajouter plusieurs groupes de valeurs.

 

Extensions d’appel :
Elles vous permettent d’ajouter un numéro de téléphone dans votre annonce.

Extensions SMS :
Grâce à ces extensions, les gens peuvent vous envoyer directement un SMS, lorsqu’ils sont sur mobile.

Extensions de lieu :
Elles vous permettent d’ajouter une adresse dans votre annonce. Lorsque les gens cliquent dessus, Google Map s’ouvre afin de leur proposer un itinéraire.

Vous devez ajouter cette extension dans le compte et non pas dans la campagne comme nous l’avons vu pour les précédentes.

Donc cliquez sur « Ajouter une extension au niveau du compte », puis sur le bouton rouge « + Extension ». Vous devez ensuite synchroniser votre compte Google My Business.

Google My Business permet d’afficher un encadré sur la droite présentant une fiche détaillée de votre activité, avec nom, logo, adresse, numéro de téléphone, photos etc.

Pour créer une page Google My Business, rendez-vous ici.
Une fois que cette page est synchronisée, vous pouvez l’ajouter dans l’extension.


Extensions de lieu affilié :
Si vous vendez par exemple différents produits sur des sites qui ne sont pas les vôtres, ces extensions vous permettent d’afficher les différentes boutiques où l’on peut trouver et acheter vos produits.

Extensions de prix :
Les extensions de prix permettent tout simplement d’afficher vos tarifs. Idéale si vous proposez des abonnements par exemple.

Extensions d’application :
Celles-ci permettent aux gens lorsqu’ils sont sur mobile, de télécharger votre application directement dans l’Appstore, ou le Google Play Store.

Extensions d’avis :
Vous avez la possibilité grâce aux extensions d’avis, d’afficher les avis venant de tiers, en somme provenant d’un autre site web, et vous pouvez afficher le lien renvoyant à l’avis en question.


Rapport sur les extensions automatiques :
Il s’agit des avis et étoiles qui s’affichent sur votre annonce, cela permet ainsi aux internautes de connaitre les avis de vos clients. Pour cela vous devez créer un compte sur un service en ligne qui récupère des avis vérifiés de vos clients, et le synchroniser avec Google.

Il existe deux type d’avis :
– Les avis sur le marchand.
Il s’agit d’étoiles attribuées qui vont de 1 à 5 étoiles. Vous devez obligatoirement passer par un outil tiers que vous synchronisez à Google, comme nous l’avons vu plus haut.

Cliquez ici pour voir la liste complète de tous les outils qu’il est possible d’utiliser.

– Les avis de consommateurs.
Il s’agit d’une note donnée sur 10.
Pour ces avis, Google les obtient directement via son outil de sondages : Google Consumer Surveys.

 

Comme vous l’avez vu, il existe de nombreuses possibilités pour vos annonces, vous pouvez ajouter autant d’extensions que vous souhaitez, et cela ne vous coute pas plus cher qu’une annonce sans extensions, puisqu’elles sont gratuites !

À utiliser donc sans modération 😉

Cet article Comment ajouter des extensions sur vos annonces publicitaires AdWords est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/Zjqe_Kb4pJc/


Livraison de plats aux USA : les clients peuvent désormais passer commande sans sortir de Facebook

mercredi 18 octobre 2017 à 16:21

Aux USA, Facebook vient de lancer une nouvelle fonctionnalité permettant de commander un plat dans un restaurant sans sortir de l’application. Pour mettre en oeuvre ce nouveau service, le géant américain s’est associé avec de nombreuses entreprises de livraison et des chaînes de restauration présentes sur le marché local.

Petite nouveauté dans les services Facebook. Les utilisateurs américains n’ont désormais plus besoin de quitter leur fil d’actualité pour commander leur plat à emporter ou en livraison. L’application de Mark Zuckerberg vient de lancer ce service grâce à un partenariat avec une myriade de sociétés spécialisées et des chaînes de restauration.

Inciter les utilisateurs à rester plus sur Facebook

Pour Facebook, l’objectif est clair : que ses utilisateurs passent le plus de temps sur l’application, notamment quand la faim se fait sentir, au lieu de la quitter pour en ouvrir une autre et commander son repas. Après des tests pendant un an, le service n’est disponible qu’aux Etats-Unis sur iOS, Android et ordinateur.

Order Food, une nouvelle fonctionnalité pour commander directement sur l’application

Dans le menu de recherche, l’option « Order Food » s’affiche. En cliquant dessus, les clients américains peuvent désormais trouver les restaurants à proximité effectuant des livraisons ou proposant des assiettes à emporter. Les clients pourront choisir en bénéficiant des recommandations de leurs amis Facebook qui auront laissé des avis client sur la page du restaurant choisi.

Toucher de nouveaux clients pour le restaurant via Facebook

Pour les restaurateurs indépendants qui travaillent avec des sociétés de livraison, cette nouvelle application permet de maximiser le nombre des commandes qui arrivent via leur page Facebook et d’augmenter la visibilité du restaurant en touchant des utilisateurs qui ne sont pas forcément des clients originels. Seul nécessité : avoir une page Facebook, l’animer régulièrement avec des publications qui génèrent des interactions et de bons avis.

La prise de commissions favorisée au détriment des marges du restaurateur

Problème, ce nouveau système favorise également la prise de commissions, en mettant en avant les entreprises spécialistes de la livraison référencées par Facebook et, contraint le restaurateur à voir ses marges rognées. Même si le géant californien a confirmé à TechCrunch ne pas prendre des parts dans les commandes prises sur le réseau social.

L’article Livraison de plats aux USA : les clients peuvent désormais passer commande sans sortir de Facebook est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/livraison-facebook-usa/