fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

5 astuces pour bien exploiter sa page Facebook

vendredi 25 août 2017 à 12:11

Facebook est une ressource incontournable pour assurer votre communication en ligne, mais aussi mesurer votre notoriété et l’impact de vos publications. Aussi, voici 5 conseils pour en tirer profit au mieux.

#1 Renseignez toutes vos informations 

Assurez-vous de bien optimiser votre onglet À propos en y renseignant toutes les informations possibles sur votre établissement. Idéalement, tous les champs devraient être remplis. Ainsi, en plus des informations de contact classiques, prenez bien soin de rédiger une brève description de votre restaurant et d’énumérer les services que vous proposez.

Vous devez être administrateur de la page pour modifier les informations de votre page, :

Pour modifier les informations générales de votre page (adresse, horaires etc..), cliquez sur Modifier infos page en haut à droite.

Exemple de description complète : Le Caminito

Cet exemple est idéal car toutes les informations sont renseignées.

#2 Choisissez le bon moment pour publier

Certains moments sont plus propices que d’autres pour que vos publications atteignent un maximum d’internautes. Selon le site CoSchedulele timing idéal pour poster est :

#3 Programmez vos publications

Les emplois du temps sont chargés et ne permettent pas de consacrer autant de temps que l’on voudrait a la page de son restaurant. Facebook vous donne la possibilité de programmer à l’avance vos publications pour qu’elles soient postées même lorsque vous êtes indisponible. Vous demeurez alors présents sans forcement l’être.

Pour ce faire, rendez-vous sur votre page et préparez votre statut. À droite de l’onglet Publier, cliquez sur la flèche déroulante et sélectionnez Programmer.

À vous de choisir le moment de publication. Cependant, ces posts automatiques ne doivent pas vous exempter de répondre aux commentaires s’il y en a et d’interagir avec vos clients.

#4 Utilisez la fonctionnalité insights de Facebook

Cet outil analytique interne évalue et analyse votre présence sur Facebook et permet de mesurer votre audience. Seuls les administrateurs peuvent accéder à ces informations. Il suffit de cliquer sur Statistiques en haut de votre page, au-dessus de la photo de couverture.

Vous aurez alors accès au volume de visites, aux nombres d’interactions entre visiteurs et publications, et vous pourrez alors identifier les contenus qui sont engageants et ceux qui le sont moins, ce qui est pertinent pour votre stratégie de publication.

Les détails seront affichés ainsi :

Vous retrouverez également la liste de vos publications les plus récentes, et celle des pages à surveiller pour que vous puissiez comparer vos résultats a ceux des pages similaires.

#5 Méritez le badge de la réactivité 

Facebook affiche sur les pages leur temps de réponse, soit, le temps moyen que met la page pour répondre pour la première fois aux nouveaux messages sur une journée. Cette information apparaîtra dans l’onglet À propos ou sur la page d’accueil (selon que l’on soit sur la version web ou l’application).

Exemple :

  

 

Facebook décerne même des badges lorsque le temps de réponse aux messages est court :

                                            

Pour obtenir ce badge, la page doit avoir atteint les 2 objectifs suivants :

Si votre taux de réponse est plutôt long, rien ne sera alors affiché.

Source : https://blog.zenchef.fr/5-astuces-pour-bien-exploiter-sa-page-facebook/


Les pourboires : une tendance à la baisse

jeudi 24 août 2017 à 16:12

Le pourboire est une tradition qui semble s’être essoufflée ces dernières années en France, notamment dans les restaurants. Selon un récent article du journal Le Parisien, ils auraient baissé de 30% en un an. D’après 20 Minutes, bien qu’un Français sur deux affirme donner des pourboires, seulement un sur cinq le fait régulièrement. Comment expliquer que l’usage soit un peu moins au goût du jour ?

Le pourboire, une coutume aux origines britanniques

Gil Galasso, rappelle que la tradition du pourboire remonte au XVIIIe et trouve ses origines en Angleterre. “L’histoire nous dit qu’un aubergiste aurait placé un pichet à l’entrée de son établissement avec l’inscription en anglais To Insure Promptness, signifiant pour garantir la rapidité-du service.” Ainsi, le pourboire permettait d’augmenter un niveau de salaire en échange d’une amélioration du service. Cette libre gratification de la part du client aujourd’hui s’est perdue, aux dépens de la qualité du service…

La crise financière

Depuis 2008, la crise financière s’est faite ressentir en France et a joué un rôle non négligeable dans cette tendance de “radinerie” reprochée aux clients. Elle a baissé leur pouvoir d’achat. Ils font par conséquent plus attention à leur porte-monnaie.

Le paiement par carte bancaire

Il faut également imputer cette disparition progressive du pourboire à l’évolution du mode de paiement. En effet, alors qu’en 2011, 92% des Français déclaraient détenir de l’argent liquide sur eux en permanence, ils ne sont plus qu’un tiers des Français en 2017 selon l’Institut Français d’Opinion Publique. Ainsi, il semble que le paiement bancaire ait eu un impact radical sur la tradition du pourboire.

Le passage à l’euro en cause

Gil Galasso, maître d’hôtel et MOF, explique en effet dans un article que le pourboire a chuté depuis le passage à l’euro et depuis “ne fait plus partie des préoccupations de plus en plus de clients” car ,”tout le monde possédait un deux ou cinq francs dans son porte-monnaie” ce qui représentait moins de valeur qu’un ou deux euros.

Les avis positifs sur Internet en guise de remerciement pour le service

Par ailleurs, dans une interview du Figaro, Hervé Becam, président de l’UMIH, invoque également le remplacement progressif du pourboire par un avis positif sur internet. Les clients se dédouaneraient ainsi avec une sorte de pourboire 2.0.

Un renouveau des moeurs avec les millenials

Pour Mark Watkins, président de Coach Omnium et président-fondateur du Comité pour la Modernisation de l’Hôtellerie Française, “les nouvelles générations ne sont pas accoutumées à laisser un pourboire car sa pratique ne se transmet plus.” Selon lui, il faut prendre acte du changement des habitudes de consommations.

L’évolution du service en salle qui laisse moins de place au spectaculaire

Pour Thierry Mercereau, membre des Toques françaises, une autre raison est l’évolution du travail en salle qui “s’effectue de plus en plus à l’assiette”. Ainsi, le travail en salle “qui attirait l’œil du client, lui donnait l’impression que l’on s’occupait davantage de lui” s’est effacé. C’est un fait que confirme Clémentine Hugol-Gential, chargée de recherche de l’Institut Paul Bocuse. Selon elle, au début de XXème siècle “il était courant lors d’un repas au restaurant d’assister à une véritable mise en scène du repas grâce à des pratiques de service techniques telles que les découpages, les tranchages ou bien encore les flambages”. Toutefois ces mises en scène ont disparues : le service est aujourd’hui simplifié, les assiettes déjà dressées, ce qui peut expliquer la baisse de pourboire.

Le service en lui même joue un rôle

Il y a une double dynamique ces dernières années. Tout d’abord, il semble qu’il y ait eu un accroissement de l’exigence des Français vis-à-vis du service digne d’un pourboire. Selon Hervé Cebula, directeur de Media Tech Solutions, les clients ne sont plus des consommateurs passifs : “Le consommateur est prompt à exprimer son mécontentement s’il est déçu par un produit ou un service” rapporte-t-il à Viadeo. Ainsi, cela se ressent dans le pourboire : les critères de satisfaction se sont durcis. Toutefois une autre tendance est celle du sentiment général de la dégradation de la qualité du service, tant de la part des clients que des professionnels qui remettent en question la motivation des employés.

Le pourboire remis en question aux USA

Le modèle américain du pourboire obligatoire est simple : les prix affichés ne comprennent généralement pas le service. Ainsi, il est d’usage pour un client de laisser un “tip” d’environ 15% de la note : c’est un minimum socialement accepté, mais les clients sont enclins à donner plus ou moins, selon la qualité du service. Les consommateurs effectuent une réelle appréciation de la prestation. Cette gratification officieuse mais largement assurée est entrée dans les moeurs. Il est également possible de laisser un pourboire en payant avec sa carte bancaire. Ainsi, l’évocation d’une discussion à ce sujet pour faire de même en France s’inspire de ces pratiques de nos voisins outre-Atlantique, qui commencent toutefois à être remises en question. En effet, certains groupes de restaurants américains réfléchissent à intégrer le service dans l’addition ! Danny Meyer, propriétaire de treize restaurants songe ainsi à prohiber le pourboire dans ses restaurants !

 

Source : https://blog.zenchef.fr/les-pourboires-une-tendance-a-la-baisse/


6 textes de présentation qui devraient vous inspirer pour le site de votre restaurant

jeudi 24 août 2017 à 15:38

En panne d’idées pour décrire votre établissement, votre cuisine, votre ambiance ? Voici quelques textes, originaux et classiques, qui pourraient vous inspirer.

#1 La charade

Sur le toit

#2 La petite histoire perso

Big Ben  

#3 Le conte

Mel, Mich et Martin

#4 Le texte plein de pep’s

Au Passage 

#5 L’invitation au voyage

Cos’italia

#6 L’élégant

 

Source : https://blog.zenchef.fr/6-textes-de-presentation-qui-devraient-vous-inspirer-pour-le-site-de-votre-restaurant/


8 offres d’emploi super originales pour recruter des extras

jeudi 24 août 2017 à 15:30

Recruter est un des aspects les plus frustrants et compliqués du métier de restaurateur. Mais c’est sans compter la créativité de certains d’entre eux qui rivalisent d’ingéniosité pour rendre leurs appels aussi appâtants que possible ! Florilège de nos annonces préférées.

#1 L’annonce « télé-crochet »

#2 L’appel des équipes

#3 L’annonce comique

#4 L’appel de l’Oncle Sam

#5 La démonstration de force

#6 L’appel aux fainéants

#7 L’annonce « old school »

#8 L’annonce « bon plan »

Source : https://blog.zenchef.fr/8-offres-demploi-super-originales-pour-recruter-des-extras/


5 façons de faire rire votre audience sur Facebook

mercredi 23 août 2017 à 12:03

Les restaurateurs aiment s’amuser avec les réseaux sociaux pour faire rire et attirer leurs clients. Que ce soit de l’autodérision, des boutades de brigade, ils nous font mourir de rire ! Voici certains posts qui pourront vous inspirer si vous voulez apporter une pointe d’humour à votre page!

1# Les selfies

Les brigades donnent souvent de leur personne et osent tout pour les beaux yeux de leur audience !

Le chef de L’Oiseau Bleu, client Zenchef est fier de sa prise !

La brigade de Mémé dans les orties en forme !

Autre client Zenchef, Beaucoup, fort en jeu de mots !

#2 Les partages de phrases, de photos ou de vidéos humoristiques

Certains restaurants partagent souvent des publications drôles en lien avec la restauration en général, sans réellement faire de publicité pour leur propre restaurant, mais simplement pour faire rire ou sourire.

Le Costaud des Batignolles, plein de bon sens !

Le restaurant Gaïa, ambassadeur Zenchef, dans l’autodérision !

Consommer avec modération avec le Porte-Pot !

#3 Les reprises de « buzz »

Ces restaurateurs n’hésitent pas à se servir d’un buzz qui a lieu sur les réseaux sociaux pour montrer aux internautes qu’ils suivent aussi l’actualité et les tendances, notamment pour séduire la jeune clientèle ! Toutefois, ces publications doivent intervenir rapidement pour être au goût du jour !

Le 17.45 s’amuse de la grande mode du « finger spinner », jouet pour enfants !

Le 17.45 s’est également inspiré de la mode du Pokémon GO l’an dernier !

Les Niçois en plein dans le buzz de cet été 2017, en référence à la vidéo de « Qu’est-ce qui est jaune et qui attend ? »!

#4 Les blagues au sein de la brigade

Les « private-jokes » n’en sont plus avec les réseaux sociaux : votre audience se sentira proche de votre brigade si vous partagez avec elle des moments privilégiés et comiques de l’équipe du restaurant !

Les employés du Restaurant Le Prince Noir, de vrais blagueurs !

Le restaurant le Clan des Jules met en avant sa brigade !

#5 Les mises en scène comiques du restaurant

Une autre façon de faire rire est d’être inventif et mettre en scène le restaurant pour attirer les clients !

Le restaurant Pupetta sait séduire les clients pour l’été …

… Et le Costaud des Batignolles pour l’hiver !

Source : https://blog.zenchef.fr/5-facons-de-faire-rire-votre-audience-sur-facebook/