fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Des aides pour les restaurants victimes d’Irma aux Antilles

vendredi 8 septembre 2017 à 14:45

Après le passage d’Irma, les syndicats tentent d’apporter leur soutien aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration des deux îles des petites Antilles, fortement touchées par l’ouragan.

Par voie de communiqué, l’Umih a fait savoir que les organisations professionnelles du secteur des CHR ont sollicité des mesures d’urgence pour les établissements touchés par l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Objectif : aider les professionnels et leurs salariés à relever la tête alors que les dégâts sont dramatiques.

Des aides exceptionnelles pour ceux qui cotisent à HCR Santé et Prévoyance

HCR Santé et HCR Prévoyance devraient donc déclencher des mesures d’aide aux entreprises sinistrées et à leurs salariés. Concrètement, dès que l’état de catastrophe naturelle sera déclaré, les salariés sinistrés en poste et cotisant à cet organisme au moment de la catastrophe, pourront bénéficier d’une aide exceptionnelle. Les syndicats et autres associations professionnelles continuent de solliciter une majoration de ces aides afin qu’elles soient à la hauteur de ce drame.

Les organisations professionnelles demandent un moratoire sur les charges sociales

Pour compléter ces mesures mises en place par la profession, les organisations professionnelles du secteur demandent la réactivation de la Cellule de continuité économique pour les territoires touchés et souhaite que soit mis en place un moratoire sur les charges sociales, les taxes et les impôts dus.

En effet, Saint-Martin serait détruite à 95% : sur son site internet, l’office du tourisme recense environ 150 restaurants sur l’île. L’ouragan José qui emprunte le même chemin qu’Irma risque d’augmenter les dommages déjà causés aux restaurants des deux collectivités d’outre-mer tricolores.

Source : https://blog.zenchef.fr/des-aides-pour-les-restaurants-victimes-dirma-aux-antilles/


Quels outils pour créer une infographie ?

mercredi 6 septembre 2017 à 18:10

A l’instar d’une belle image originale et engageante, l’infographie a toujours suscité chez les internautes, pas mal d’engagement et de réactions.

Le succès d’une infographie résulte dans le fait qu’elle soit souvent ludique, colorée, ultra simple à déchiffrer et enfin, assortie de données impactantes et concises.

Pour créer votre propre infographie, de nombreux outils en ligne existent pour vous faciliter la tâche. Nous vous en avons sélectionné quelques-uns…

 

@Topito

Comment créer une infographie originale ?

Créer votre infographie par vous-même dans le but de promouvoir votre entreprise et vos produits sur la toile est une très bonne idée pour votre visibilité. Pour réussir à la rendre intéressante pour vos lecteurs et idéalement virale, celle-ci doit intégrer quelques notions essentielles.

  1. Avoir un titre évocateur et engageant
  2. Faire passer un message clair et concis
  3. Intégrer du contenu varié et vérifié : pourcentage, graphique, phrase-clé
  4. Être esthétique et originale : couleur, police d’écriture, illustration, humour
  5. Intégrer votre logo et un lien cliquable vers votre site web
  6. Être partageable sur les réseaux sociaux et le web en général

Les principaux outils de création d’infographie

Canva : ludique et populaire

Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons de Canva, cet outil particulièrement simple et intuitif qui vous facilite la vie et surtout la création d’images. Ce site web que l’on ne présente plus, propose également des templates pour créer simplement et gratuitement vos propres infographies.

Facile à manipuler, Canva vous permet de changer les textes, les couleurs, intégrer vos visuels et jouer avec l’interface comme bon vous semble. Aucune technique nécessaire !

@Canva

Easel.ly : infographies de pros faciles à créer

Avec déjà plus de 2 millions d’infographies déjà proposées, le site Easel.ly créé en 2012 vous permet de créer et personnaliser vos infographies de A à Z autour de nombreux thèmes proposés. A l’aide d’images et d’ icônes par milliers, vous créez en un clin d’oeil grâce aux zones de textes modifiables, des supports personnalisés et pertinents pour votre communication. De quoi vous donner pas mal d’idées pour mettre en avant votre activité…

L’accès est gratuit mais si vous souhaitez davantage de personnages ou de templates, il vous en coûtera 3 $.

@Easelly

Pik to chart : simple, rapide et intuitif

La version gratuite de Piktochart vous permet d’accéder à 4000 icônes et images, de créer des infographies, présentations ou plaquettes en illimité et de les télécharger en taille originale. Si vous avez besoin de plus de fonctionnalités, des plans payants existent pour 15 ou 29 $ par mois.

Très intuitif, Piktochart vous propose une bibliothèque de plus de 600 modèles pour rendre vos informations plus attrayantes. Vous pouvez également importer vos propres données pour en générer une synthèse personnalisée.

@Piktochart

Venngage : designs et infographies personnalisables

Infographies, affiches promotionnelles, posters, bannières réseaux sociaux, statistiques… Venngage comporte pas mal de fonctionnalités pour vous permettre d’optimiser votre visibilité sur le web et de partager avec votre audience, un message clair et pertinent.

Particulièrement ludique, ce site web vous propose plus de 100 modèles originaux pour créer vos infographies autour de trois formules : student qui est gratuite, premium à 19 $ / mois et business à 49 $ / mois.

@Venngage

Visme : infographies, présentations et graphiques

Avec Visme, vous pouvez créer et personnaliser toutes sortes d’infographies, rapports, présentations, bannières web,… simplement et gratuitement. Cet outil de création graphique propose toutefois deux formules payantes, avec une offre plus étoffée. Comme les autres outils, Visme permet un téléchargement, une mise en ligne publique et un partage sur différents supports tels que réseaux sociaux ou mails.

Visme propose plusieurs formules : gratuite, standard (10 $ / mois), complete (20 $ / mois) et Team (60 $ / mois).

@Visme

Visually : une équipe de créatifs à votre écoute

Vous avez besoin de créer du contenu engageant et percutant pour passer votre message ? Visual.ly et son équipe de créatifs chevronnés, vous proposent leurs différentes solutions en créant en ligne toutes sortes de vidéos, infographies, ebooks et autres présentations utiles à votre activité.

En fonction des renseignements que vous leur fournirez, les membres de Visual.ly vous feront leur proposition détaillée.

@Visually

Infogram : infographies, graphiques et cartes interactives

Que ce soit pour illustrer vos contenus rédactionnels, réseaux sociaux ou sites web, Infogram récemment racheté par Prezi, vous propose de créer vos infographies, graphiques et cartes interactives en ligne très simplement. Dynamiques et faciles à concevoir, elles permettront sans aucun doute, de générer davantage d’intérêt et d’interactions de la part de vos lecteurs.

Infogram propose une offre gratuite mais qui s’avère très limitée : 10 projets, 2 graphiques, infographies et cartes, 10 images téléchargées. Pour les plans payants, comptez entre 19 $ par mois et plus de 67 $, selon vos besoins et la taille de votre entreprise.

@Infogram

Cette liste d’outils web de conception d’infographies (mais pas que) est évidemment non exhaustive. De nombreux autres services existent comme Vizify ou Get about me qui eux, sont davantage axés sur votre activité sur les médias sociaux.

Cet article Quels outils pour créer une infographie ? est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/UyUlHdrDcCI/


Les films de la rentrée à voir si vous êtes restaurateur

mercredi 6 septembre 2017 à 12:06

Après la télévision, les chefs sont mis en avant dans leur propre rôle au cinéma. Focus sur trois documentaires qui mettent en avant les plus grandes toques du monde dans leur manière d’incarner le métier de cuisinier et restaurateur !

La quête d’Alain Ducasse

Quand Gilles Maistre suit le chef aux 18 étoiles de New York à Manille

Pendant deux ans, le réalisateur a filmé le chef originaire des Landes dans ses voyages autour du monde. Le film raconte la quête du cuisinier pour pousser sa vision de la gastronomie toujours plus loin, trouver les meilleurs producteurs mais aussi former les restaurateurs de demain via ses différentes écoles. À la tête de 23 restaurants, Alain Ducasse investira pour la première fois le grand écran ! À voir dès le 11 octobre !

À la recherche des femmes chefs

Le documentaire engagé de Vérane Frédiani

La cuisine serait une activité plus féminine, mais seulement 3% des tables étoilées du Michelin sont tenues par des femmes chefs. Alors pour montrer ces figures de l’ombre, la réalisatrice a fait le tour du monde à la rencontre de celles qui défendent leurs idées d’une grande gastronomie dans une sphère souvent masculine. Au fil des images, on découvre des sommelières, des activistes, des femmes entrepreneuses qui prônent l’égalité et se battent pour faire reconnaître leur travail. Parmi elles, certaines Françaises qui crèvent l’écran : Anne-Sophie Pic, l’autodidacte de Valence qui a su faire de son héritage de fille de une vraie force, Dominique Crenn, meilleure femme chef du monde selon le classement 2016 du 50 World’s Best illumine San Francisco de son art, ou encore Jacotte Brazier, petite-fille de la mythique Eugénie Brazier connue pour avoir appris les bases du métier à un certain Paul Bocuse à Lyon.

Noma au Japon

La formidable aventure de René Redzepi racontée au cinéma

Alors qu’il vient de fermer Noma, son restaurant historique à Copenhague, symbole de son ascension en haut de la scène culinaire mondiale, René Redzepi décide d’en faire une réplique éphémère au Japon, emmenant avec lui son entière brigade (pas moins de 70 personnes). Une lubie qui devient réalité à force de travail, de courage, dans un pays où ni lui, ni ses équipes ne connaissaient la langue ou encore les produits. Le réalisateur néerlandais Maurice Deekers consacre un documentaire sur ce restaurant pop-up à Tokyo, ouvert en seulement six semaines et où pendant trois mois il était possible de déguster un menu exceptionnel de 14 plats. 200 heures de rushes permettent de s’immiscer dans le processus de création de René Redzepi pour qui cette relocalisation éphémère dont l’objectif était d’ouvrir le meilleur restaurant du monde. Un film qui devrait inspirer plusieurs restaurateurs en quête d’un nouveau challenge !

Source : https://blog.zenchef.fr/les-films-de-la-rentree-a-voir-si-vous-etes-restaurateur/


Le smartphone de vos clients : une arme marketing pour votre restaurant

mardi 5 septembre 2017 à 10:02

77% de Français détiennent un smartphone et 8 sur 10 d’entre eux le consultent à table selon LCI. Aux côtés de la fourchette et du couteau, le mobile fait ainsi partie du décorum lorsque le client s’attable. Hélène Clément, dirigeante de l’Agence Palais Royal explique en quoi ce nouvel objet, (trop) intrusif pour certains, peut être bénéfique à un restaurant !

Poser son mobile sur la table du restaurant : bon ou mauvais réflexe ?

Les réactions face à l’arrivée du smartphone au restaurant

Certains restaurateurs ont cherché à bannir l’utilisation du smartphone dans le restaurant en proposant des réductions à ceux qui ne l’utilisent pas ou encore en leur offrant un dessert ! En Allemagne, une loi interdit même de publier les photos de plats au restaurant qui sont considérés comme des oeuvres protégée par le droit d’auteur ! The Wall Street Journal a également écrit un guide de savoir vivre humoristique à propos de l’utilisation du smartphone à table, montrant de façon ironique et désabusée l’évolution des moeurs qui conduit à une certaine impolitesse à table. Ainsi, nombreux sont ceux qui se moquent et qui s’opposent à cet objet indésirable.

L’indignation de certains restaurateurs face à la tendance du smartphone à table

Hélène Clément souligne que beaucoup de restaurateurs voient cet objet comme un intrus sur la table. Pour certains, cela nuit à l’esthétique de la table, et pour d’autres, cela rompt la convivialité dans l’établissement, car les clients ont les yeux rivés sur leur téléphone. Des études ont par ailleurs montré que le smartphone allonge le temps service au restaurant, car le client est préoccupé par son téléphone avant de commander.

Les clients veulent avoir leur téléphone à portée de main, même en mangeant

Pourtant, nombreux sont les clients qui se demandent dès leur entrée dans un restaurant s’il y a du marketing-des-restaurants/">WiFi dans la salle et, où ils peuvent poser leur téléphone pour l’avoir à portée de main. Les clients se sentent d’ailleurs plus à l’aise à utiliser cet objet sur une table non nappée, car, selon Hélène Clément, il est plus compliqué de poser son téléphone de manière discrète et pratique sur une table joliment dressée.

Le progrès technologique au profit des restaurants

Toutefois, la directrice de l’agence recommande de ne pas se braquer : en 2017, le smartphone est une réelle arme marketing pour les restaurateurs. “Auparavant, les restaurateurs pouvaient s’insurger contre l’usage du téléphone portable pour des raisons de droit à l’image, de copyright, de mauvaise qualité des photos, mais aujourd’hui ces arguments ne sont plus viables !” En effet, avec la transition technologique et l’amélioration des smartphones, cet outil se révèle désormais être un allié pour un restaurateur.

La publicité grâce aux clients et leur smartphone

Promotion des plats et de la salle sur les réseaux sociaux

Hélène Clément conseille d’encourager cette communication gratuite au lieu de s’y opposer et de jouer du “narcissisme” des clients qui prennent plaisir à parler d’eux et à illustrer leur journée sur les réseaux sociaux. Ainsi, nombreux sont ceux qui postent une photo d’un plat au restaurant, notamment sur Instagram : 120 millions de photos ont été postées avec la mention “food” selon RestoConnection. Les clients sont ravis de relayer le spectacle du restaurant et de participer à ce que Serge Tisseron, psychanalyste, appelle la “tradition de la nature morte” : en effet, les photos de nourriture sont nombreuses sur les réseaux sociaux, comme des oeuvres inanimées.

L’indication de la géolocalisation du restaurant sur les réseaux sociaux

Les photos où est indiquée la localisation du restaurant permettent de faire de la publicité et d’acquérir de nouveaux clients. Les millenials, en particulier, se réjouissent d’évoquer leurs sorties sur les réseaux sociaux et d’indiquer où elles ont eu lieu. La plateforme Zenchef permet par ailleurs de retrouver toutes les photos prises dans le restaurant sur Instagram grâce à la localisation : vous pouvez ainsi faire de la veille et voir comment votre restaurant est mis en avant par vos clients !

Les avis à propos de votre restaurant sur Internet

Ces clients, foodistas et autres “geeks” sont également ceux susceptibles de laisser un avis positif à propos du restaurant sur Internet. C’est notamment le cas s’ils ont réservé leur table via le module de réservation Zenchef : après leur repas, ils reçoivent un formulaire d’avis personnalisé sur leur expérience au restaurant, qu’ils peuvent remplir facilement depuis leur mobile. Il est donc peu utile de les blâmer d’être accrochés à leur téléphone selon Hélène Clément, car c’est un réel avantage pour améliorer le pilotage de son restaurant.

Le smartphone : un outil pour promouvoir son restaurant

“Les réseaux sociaux sont votre meilleur atout pour décoincer l’image guindé d’un restaurant”, indique la spécialiste en communication. Effectivement, que ce soit sur Facebook ou Instagram, il est intéressant de trouver sa ligne éditoriale et de raconter l’histoire du restaurant sur la toile.

Source : https://blog.zenchef.fr/le-smartphone-de-vos-clients-une-arme-marketing-pour-votre-restaurant/


Du nouveau dans la presse et les guides gastronomiques

lundi 4 septembre 2017 à 14:53

Petites nouveautés et grandes annonces dans le monde de la presse et des guides des chefs en ce mois de septembre 2017 ! 

Atabula propose désormais des articles payants

Le média en ligne sur les chefs et le monde de la gastronomie, lancé par Franck Pinay-Rabaroust en 2010, a mis un accès payant à certains de ses articles depuis le 1er septembre. Atabula est notamment connu pour ses articles sur  la violence en cuisine et propose également des interviews de chefs, des articles d’analyse sur la gastronomie et son écosystème. Dans son classement des 50 trentenaires influents dans la gastronomie en France en 2015, le média avait notamment mis Thomas Zeitoun, co-fondateur de Zenchef, à la 37e position !

Michelin prend des parts au Fooding

Alexandre Cammas et son associée Marine Bidaud viennent de s’allier avec le Bibendum Michelin. Depuis le 1er septembre, le guide rouge a annoncé avoir pris 40% des parts de son concurrent connu pour ses critiques léchées en ligne, son guide annuel et ses événements aussi innovants qu’audacieux. Espérons que malgré ce nouveau venu au capital, le ton reste le même ! C’est en tout cas ce que promet le fondateur, en prenant la plume.

Source : https://blog.zenchef.fr/du-nouveau-dans-la-presse-et-les-guides-gastronomiques/