fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

6 textes de présentation qui devraient vous inspirer pour le site de votre restaurant

jeudi 24 août 2017 à 15:38

En panne d’idées pour décrire votre établissement, votre cuisine, votre ambiance ? Voici quelques textes, originaux et classiques, qui pourraient vous inspirer.

#1 La charade

Sur le toit

#2 La petite histoire perso

Big Ben  

#3 Le conte

Mel, Mich et Martin

#4 Le texte plein de pep’s

Au Passage 

#5 L’invitation au voyage

Cos’italia

#6 L’élégant

 

Source : https://blog.zenchef.fr/6-textes-de-presentation-qui-devraient-vous-inspirer-pour-le-site-de-votre-restaurant/


8 offres d’emploi super originales pour recruter des extras

jeudi 24 août 2017 à 15:30

Recruter est un des aspects les plus frustrants et compliqués du métier de restaurateur. Mais c’est sans compter la créativité de certains d’entre eux qui rivalisent d’ingéniosité pour rendre leurs appels aussi appâtants que possible ! Florilège de nos annonces préférées.

#1 L’annonce « télé-crochet »

#2 L’appel des équipes

#3 L’annonce comique

#4 L’appel de l’Oncle Sam

#5 La démonstration de force

#6 L’appel aux fainéants

#7 L’annonce « old school »

#8 L’annonce « bon plan »

Source : https://blog.zenchef.fr/8-offres-demploi-super-originales-pour-recruter-des-extras/


5 façons de faire rire votre audience sur Facebook

mercredi 23 août 2017 à 12:03

Les restaurateurs aiment s’amuser avec les réseaux sociaux pour faire rire et attirer leurs clients. Que ce soit de l’autodérision, des boutades de brigade, ils nous font mourir de rire ! Voici certains posts qui pourront vous inspirer si vous voulez apporter une pointe d’humour à votre page!

1# Les selfies

Les brigades donnent souvent de leur personne et osent tout pour les beaux yeux de leur audience !

Le chef de L’Oiseau Bleu, client Zenchef est fier de sa prise !

La brigade de Mémé dans les orties en forme !

Autre client Zenchef, Beaucoup, fort en jeu de mots !

#2 Les partages de phrases, de photos ou de vidéos humoristiques

Certains restaurants partagent souvent des publications drôles en lien avec la restauration en général, sans réellement faire de publicité pour leur propre restaurant, mais simplement pour faire rire ou sourire.

Le Costaud des Batignolles, plein de bon sens !

Le restaurant Gaïa, ambassadeur Zenchef, dans l’autodérision !

Consommer avec modération avec le Porte-Pot !

#3 Les reprises de « buzz »

Ces restaurateurs n’hésitent pas à se servir d’un buzz qui a lieu sur les réseaux sociaux pour montrer aux internautes qu’ils suivent aussi l’actualité et les tendances, notamment pour séduire la jeune clientèle ! Toutefois, ces publications doivent intervenir rapidement pour être au goût du jour !

Le 17.45 s’amuse de la grande mode du « finger spinner », jouet pour enfants !

Le 17.45 s’est également inspiré de la mode du Pokémon GO l’an dernier !

Les Niçois en plein dans le buzz de cet été 2017, en référence à la vidéo de « Qu’est-ce qui est jaune et qui attend ? »!

#4 Les blagues au sein de la brigade

Les « private-jokes » n’en sont plus avec les réseaux sociaux : votre audience se sentira proche de votre brigade si vous partagez avec elle des moments privilégiés et comiques de l’équipe du restaurant !

Les employés du Restaurant Le Prince Noir, de vrais blagueurs !

Le restaurant le Clan des Jules met en avant sa brigade !

#5 Les mises en scène comiques du restaurant

Une autre façon de faire rire est d’être inventif et mettre en scène le restaurant pour attirer les clients !

Le restaurant Pupetta sait séduire les clients pour l’été …

… Et le Costaud des Batignolles pour l’hiver !

Source : https://blog.zenchef.fr/5-facons-de-faire-rire-votre-audience-sur-facebook/


Cuisines ouvertes au restaurant : un agencement pour rapprocher le chef du client

mardi 22 août 2017 à 12:00

Auparavant, rares étaient les cuisines ouvertes au restaurant. Les clients ne voyaient souvent que la finalisation du plat du pizzaïolo ou des chefs japonais, et parfois, dans les grands restaurants, la découpe ou le flambage des serveurs. Toutefois, il semble que la tendance ait changée. Explications avec Sandrine Courtney Wildman, fondatrice de l’agence Renascita, experte en architecture d’intérieur pour les restaurants.

Auparavant, les clients ne pouvaient pas voir les cuisines du restaurant dans lequel ils mangeaient. « La magie culinaire des chefs restait secrète, derrière des portes clauses. Parfois les portes étaient entrouvertes, ce qui permettait de laisser passer quelques odeurs des mets culinaires », souligne Sandrine Courtney Wildman, architecte d’intérieur spécialisée en CHR. Cependant, il semble que ces cuisines étaient qualifiées d’insalubres. Plusieurs chefs de grand restaurants ont alors eu l’idée de créer des parois vitrées dans leur cuisine, afin de permettre enfin aux clients de découvrir ces lieux secrets, tout en restant aux normes.

Ouvrir ses cuisines pour mieux faire adhérer le public à la cuisine du restaurant

Cette idée d’ouverture est devenu un effet de mode.  Aujourd’hui, le client veut découvrir les coulisses et la magie de l’univers culinaire, en ayant la vision des couleurs, des saveurs et des odeurs. Par les nombreuses émissions de télévision consacrées à ce sujet, ce lieu est devenu un véritable spectacle avec son univers de création autour de produits frais. Les clients savourent l’idée de pouvoir découvrir l’espace de la cuisine ouverte qui crée une véritable mise en scène au sein du restaurant ou de la brasserie.

L' »open kitchen », une tendance venue des États-Unis

Aux États-Unis, la tendance « open kitchen » existe depuis près d’une dizaine d’année. « À la base, les cuisines se sont ouvertes notamment dans les petits restaurants, souvent par manque d’espace mais aussi de personnel. Depuis, ces cuisines ouvertes se sont invitées dans des lieux qui se veulent branchés et sont souvent créés autour d’un thème ou d’un concept », explique Sandrine Courtney Wildman, fondatrice de l’agence Renascita. À Los Angeles, par exemple, le chef Ludo Lefebvre cuisine derrière son bar sur lequel mange ses clients.

Les restaurants japonais ont été les premiers à ouvrir leurs cuisines en France

En France, les cuisines ouvertes ont commencé à s’ouvrir dans les années 1980, avec le développement des restaurants japonais. On notamment l’ouverture de l’hôtel Nikko qui avait su allier un parfait mélange de saveurs délicieuses dégustées dans un lieu magnifique avec une vue panoramique sur la Seine et des chefs dédiés à chacune des tables.

De nombreux exemples de cuisines ouvertes en France

Aujourd’hui, les restaurants redoublent d’ingéniosité pour continuer à faire le spectacle tout près de la table des clients :

Des aménagements nécessaires pour garantir le confort des clients

Cependant, cette tendance nécessite des installations comme de puissantes hottes à induction, amenant un débit d’air sur la face avant de la hotte, afin d’empêcher les débordements d’odeurs pour les consommateurs. Ces systèmes d’extraction répondent aux réglementations sur les établissements recevant du public ERP, avec une contrainte importante: ils sont visuellement encombrants. Il est important de prévoir ces systèmes d’installation sur les plafonds en inox filtrant, qui répartissent les extractions sur l’ensemble de la cuisine, évitant que les plafonds ne jaunissent.

Source : https://blog.zenchef.fr/cuisines-ouvertes-au-restaurant-un-agencement-pour-rapprocher-le-chef-du-client/


Soft drinks : des boissons toujours tendances pour les restaurants

vendredi 18 août 2017 à 12:28

49% des Français évitent de consommer trop souvent de l’alcool selon l’e-DCHD Mag. Pourtant, le menu des boissons « sans » est souvent restreint pour les clients qui se résignent en général à prendre de l’eau plate ou un soda. Les restaurateurs auraient pourtant tout intérêt à avoir une réelle offre de soft drinks sur leur carte, notamment en période estivale.

#La variété des soft drinks

Un mocktail, aussi sexy qu’un cocktail !

Les mocktails sont des cocktails sans alcool, fruités et légèrement acidulés. Selon Victor Delpierre, mixologiste réputé, « trop souvent sucrés, les cocktails sans alcool ne répondent que très rarement aux souhaits du client, qui vit la commande comme une privation, car l’offre est souvent peu attrayante. Pourtant, les boissons sans alcool peuvent être festives ! » Il propose ainsi certaines recettes de mocktails, qui peuvent plaire réellement aux clients et être dégustés sans modération !

Un jus d’agrumes, riche en saveurs !

Pascal Faucher, dont l’entreprise Sempa conçoit des presse-agrumes, explique qu’il faut « proposer un vrai jus de fruit pressé dans un restaurant, avec des produits de base, sans édulcorants car pour l’image du restaurant c’est très important. » Il insiste sur l’importance de renouveler les propositions de jus : il peut y avoir des mariages avec différentes variétés d’orange pour relever le goût, par exemple de l’orange européenne avec de l’orange d’Asie. » Selon lui, il est intéressant de proposer des saveurs que le client ne pourrait pas retrouver chez lui. « Le restaurateur peut par exemple proposer une variante de jus d’orange en y ajoutant simplement de la fraise et quelques feuilles de menthe. »

La tendance de… l’eau

Différentes saveurs d’eau permettent de d’agrémenter cette boisson basique, par conséquent à faible teneur calorique : l’eau de coco, l’eau d’aloe vera, l’eau de cactus, l’eau de pastèque, l’eau d’hibiscus… N’oubliez pas les eaux gazeuses qui peuvent être servies telles quelles ou donner un peu de hauteur à un cocktail sans alcool.

#Une offre différenciante et rentable

« Les professionnels doivent comprendre que les soft drinks ont de la valeur ajoutée et que c’est une offre différenciante. Les soft drinks sont souvent toujours les mêmes, c’est intéressant d’envisager de varier. Les clients n’hésiteraient pas à dépenser plus s’il y a une vraie proposition », explique Victor Delpierre.

Adaptez la présentation de votre carte pour vendre plus de boissons sans alcool

Par ailleurs, pour que l’offre des soft drinks soit attrayante, il est impératif de le mettre en avant sur la carte, dans un encart bien visible, soit avec un aplat de couleur différent, soit avec une police remarquable. Les clients y jettent en général un bref coup d’oeil : si la carte est mal exploitée et que les soft drinks ne sont pas mis en valeur, ils prendront toujours un soda. Ce n’est pas pour autant que les soft drinks concurrencent les boissons alcoolisées, car c’est une offre complémentaire qui permet de n’écarter aucune clientèle.

Source : https://blog.zenchef.fr/soft-drinks-boissons-toujours-tendances-pour-les-restaurants/