fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Tuto : Comment et pourquoi utiliser le format «Messenger News Feed ads»

mercredi 7 juin 2017 à 19:26

Aujourd’hui Messenger c’est plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois. Une vraie mine d’or qui vous permet également de varier vos cibles en vous adressant à des clients fidèles, comme à des prospects ou encore à des gens qui ne connaissent pas du tout votre entreprise.

Avec son nouveau format de publicité baptisé « Ads that open a conversation », Facebook intègre à part entière sa messagerie instantanée Messenger dans une réelle stratégie marketing. Les annonceurs pourront donc désormais proposer des publicités aux internautes au sein même de leur fil d’actualité, mais lorsque les personnes intéressées cliqueront dessus, elles seront redirigées dans une conversation avec l’entreprise concernée au sein de Messenger.

Grâce à cette nouvelle méthode de communication plus personnelle, vous pourrez établir une relation de proximité avec les internautes qui auront cliqué sur votre publicité. Vous pourrez alors leur proposer une assistance, leur émettre des suggestions, leur fournir des informations, les encourager à réaliser un achat (notamment avec l’envoi de remise ou de promotion) ou encore leur envoyer des rappels par la suite (pour des événements que vous organiser ou le lancement d’une nouvelle collection par exemple). Une étude menée par Nielsen a montré que  53 % des personnes interrogées sont plus susceptibles de faire des achats auprès d’une entreprise qu’elles peuvent contacter directement via une application de messagerie.

Un des principaux avantages de ce nouveau format de publicités est le ciblage d’audience. Vous avez la possibilité de segmenter votre audience, de manière à pouvoir proposer différents messages d’accueil au sein de la conversation Messenger.

Parmi les possibilités de ciblage possibles on retrouve :

Cette option vous permet de sélectionner les utilisateurs de votre base CRM ou bien de les exclure pour cibler uniquement de nouveaux prospects.

Avec un ciblage Lookalike, vous trouvez des utilisateurs ayant des profils similaires à vos clients actuels, et qui pourraient donc potentiellement être intéressés par vos prestations ou vos produits.

Ce ciblage vous permet de viser des utilisateurs en fonction de leurs centres d’intérêt, de leurs passe-temps, des Pages qu’ils aiment ou des groupes auxquels ils appartiennent.

Vous pourrez également choisir de cibler uniquement des personnes qui n’ont jusqu’à maintenant jamais entendu parler de votre entreprise.

Une fois votre cible sélectionnée, vous pourrez choisir un message d’accueil adapté.

Bien entendu vous pouvez vous servir de bots pour entamer la conversation et/ou répondre à certaines questions de vos utilisateurs.

Bien sûr lorsque vous réaliser ce type de publicité avec un renvoi vers Messenger, il faut être préparé ! Vous ne savez pas à l’avance combien de personnes vont être intéressées par votre publicité, combien de personnes vont entrer en contact avec vous sur Messenger, ni quelles questions vont être posées. Il faut donc définir à l’avance qui s’occupera de la discussion avec les internautes sur Messenger, et avec une équipe disponible et réactive.

Pour rendre ce travail plus facile, nous vous recommandons d’enregistrer et d’automatiser des réponses à des questions récurrentes. Par exemple, si vous possédez un magasin, on vous demandera souvent quels sont vos horaires d’ouverture, ou bien où se situe votre boutique. Des réponses qui seraient donc redondantes pour vous et qui surtout vous feraient perdre beaucoup de temps. Surtout qu’il faut bien retenir qu’une fois la conversation engagée par l’utilisateur, vous disposez seulement d’un délai de 24H pour répondre à la personne avant d’être automatiquement bloqué par Facebook. Et dans ce cas la, pas de relance envisageable non plus (sauf moyennant une certaine somme d’argent), et vous aurez peut-être perdu un éventuel client.

Le deuxième avantage important est la possibilité de recontacter l’internaute sur Messenger.

Là encore, nous vous recommandons de recontacter les internautes en réalisant une nouvelle fois une segmentation. Les internautes seront plus sensibles à un message plus ciblé auquel ils peuvent s’identifier.

Bien sûr, il s’agit d’un service payant. Pour le moment il est difficile de donner un prix puisque le produit est encore en cours de déploiement, et évolue en fonction du nombre de personnes à recontacter. En revanche, Facebook à tendance à plafonner les tarifs de ses nouveaux formats publicitaires de manière à attirer un maximum d’annonceurs pour les tester. On peut donc se dire que pour le moment ce service devrait rester plutôt accessible à un grand nombre. L’annonceur aura le choix entre un paiement au CPC ou au CPM. Il est recommandé de s’orienter vers un CPC en dessous de 500 000 contacts visés afin de ne pas affecter la portée de vos publicités. En effet, l’algorithme de Facebook privilégie la diffusion des publicités auprès d’une audience affinitaire en priorité, lorsque vous avez opté pour un raisonnement au CPM.

Pour réaliser votre publicité qui renvoie dans une conversation sur Messenger, les étapes sont les mêmes que pour créer une publicité qui renvoie vers un site internet. Suivez les étapes ci-dessous :

ÉTAPE #1 : Accédez au Power Editor ou au Gestionnaire de publicités Facebook : 

Dans un premier temps, connectez-vous au Power Editor ou au Gestionnaire de publicités, selon vos préférences d’utilisation.

ÉTAPE #2 : Créez votre campagne 

Choisissez ensuite l’objectif de votre campagne (Trafic ou Conversion seulement) en fonction du but recherché. À noter que les autres objectifs Facebook ne permettent pas de faire une publicité qui renvoie vers Messenger.

Choisissez le nom de votre campagne, de votre ensemble de publicités et de votre publicité. Puis cliquez sur le bouton bleu « Créer » :

ÉTAPE #3 : Paramétrez les différents éléments de votre campagne : 

Paramétrez ensuite les différents éléments de votre campagne comme à votre habitude.

Dans l’ensemble de publicités, l’option « Website or Messenger » est activée par défaut, mais nous vous conseillons de le vérifier ici :

Choisissez ensuite votre audience, votre budget et votre placement.

À noter que pour le placement, Facebook précise que « Messenger comme destination ne peut être utilisé que dans le fil d’actualité du bureau/mobile, Messenger Home ou les placements Fil Instagram. Si vous voulez continuer à utiliser Messenger comme destination, vous devrez supprimer les autres placements que vous avez sélectionnés. »

ÉTAPE #4 : Création de la publicité 

Choisissez :

Nous vous conseillons de sélectionner « Messenger JSON » (notamment si vous utilisez un bot Messenger) puis d’utiliser la « création rapide » (ou JSON si vous maîtrisez le code).

Vous pourrez ensuite paramétrer plus facilement la publicité telle qu’elle s’affichera dans Messenger, une fois l’utilisateur ayant cliqué sur la publicité dans son fil d’actualité.

En choisissant « Messenger JSON » vous aurez accès à plus de personnalisation :

Ici, vous pouvez personnaliser la publicité / message reçu dans Messenger. À noter que vous pouvez ajouter plusieurs boutons d’appel à l’action (et donc plusieurs liens) et personnaliser le texte.

Lorsque vous avez terminé de créer votre publicité et de vérifier tous les points, cliquez sur le bouton vert « Passer commande » (Gestionnaire de Publicités) ou « Consulter les modifications » (Power Editor).

ÉTAPE #5 : Vérifiez votre publicité 

Facebook vous propose plusieurs aperçus de votre publicité :

Vous pouvez afficher ces différents aperçus dans l’espace création de publicité en cliquant sur le picto en face de « Aperçu de la publicité », comme sur le screenshot ci-dessous :

Une icône « Messenger » apparaitra automatiquement sur votre publicité (dans les fils d’actualités mobile et desktop) permettant aux utilisateurs de savoir qu’ils seront redirigés vers l’application lorsqu’ils cliqueront sur la publicité.

Aperçu de la publicité – Newsfeed Desktop

 

Aperçu de la publicité – Dans l’app Messenger

 

Même si les utilisateurs changent de device, ils pourront toujours retrouver leur conversation avec votre entreprise, à condition qu’ils possèdent l’application Messenger sur leurs appareils mobiles ou desktop. A contrario, vos publicités qui démarrent une conversation dans Messenger ne pourront pas être diffusées auprès de vos cibles si elles n’ont pas l’application Messenger.

Concernant les statistiques de ce nouveau format de publicité, vous aurez accès au nombre de vues, de clics, de blocages et de réponses des internautes sur Messenger.

#6 : Pourquoi utiliser ce format publicitaire ? 
« Faites en sorte de générer des conversions par l’intermédiaire des conversations »

L’utilisation de ce type de format publicitaire présente de nombreux avantages :

Les méthodes d’interaction évoluent constamment. Avec près d’un million de messages échangés entre clients et entreprises chaque mois, il est essentiel d’être présent sur une plateforme facilitant cette communication. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par cette nouvelle méthode ?

Vous souhaitez apprendre à maîtriser les publicités Facebook et à en exploiter toute la puissance ? Jusqu’au mardi 13 juin 2017 minuit, profitez de 80 % de réduction sur notre formation premium Facebook Marketing en cliquant ICI

Cet article Tuto : Comment et pourquoi utiliser le format «Messenger News Feed ads» est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/7c6ngOM5UeQ/


Que pensent les restaurateurs de la tendance vegan ?

mardi 6 juin 2017 à 17:18

Depuis quelques temps, on en entend beaucoup parler. De plus en plus de consommateurs se convertissent au végétarisme, végétalisme ou encore véganisme. Mais qu’en pensent les restaurateurs ? Le blog de Finarome revient en détails sur une enquête effectuée auprès de plus de 400 restaurateurs par L’Hôtellerie et la Restauration et le bureau d’études CHD Expert…

Source : https://blog.zenchef.fr/que-pensent-les-restaurateurs-de-la-tendance-vegan/


Le cuivre : l’indispensable de la cuisine

mardi 6 juin 2017 à 17:18

Excellente conductivité thermique, longévité record, les qualités du cuivre ne sont plus à démontrer pour les cuisines professionnelles. Mais comment en prendre soin pour le faire durer de nombreuses années ? Comment choisir des ustensiles et batteries de bonne qualité ? C’est ce que vous explique Finarome, avec ses conseils pour le choix et l’entretien de vos cuivres.

Source : https://blog.zenchef.fr/le-cuivre-lindispensable-de-la-cuisine/


Les 10 pires clients de restaurants [2/2]

lundi 5 juin 2017 à 15:48

Combien de fois ils vous ont fait monter la moutarde au nez ces clients malpolis, radins, sans-gêne, indécis, irrationnels et on en passe ? Suite de notre petit tour d’horizon des dix pires convives que vous avez pu rencontrer dans l’exercice de votre métier au restaurant. 

#6 Les amis du critique gastronomique ou pire, les critiques gastronomiques

Cet avènement des blogueurs, blogueuses, foodistas, instagrameurs, instagrameuses, commence sérieusement à faire tourner la tête à plus d’un ! 1000 followers et ils se prennent pour Thierry Marx bis et consorts. Du coup, voilà que se répandent des coups de pression type « Si vous ne m’offrez pas le dessert, je toucherais deux mots pas doux du tout sur votre restaurant à la soeur de la meilleure amie du cousin de mon beau-frère qui a une page Facebook culinaire« .

Cool, dites-lui ce qu’il vous plaît. « En ce qui me concerne, je trouve qu’être populaire sur les réseaux sociaux, c’est comme être riche au Monopoly. »

#7 Les profiteurs radins

Ils peuvent arriver par groupe de 5/10/15 même plus et commander une ridicule assiette de burrata pour 10 et 3 bières grand maximum puis ils s’attarderont des heures après avoir fini leurs consommations. Et sur un billet de 100€ pour une addition de 99€, vous pouvez être certains qu’ils voudront récupérer le précieux euro. Enfin, on retrouve dans cette catégorie ceux qui font un stop dans votre restaurant juste pour profiter des toilettes…

Petite observation : aller au restaurant, c’est chercher à vivre de nouvelles aventures culinaires dans une ambiance conviviale et chaleureuse où le proverbe « il n’y a pas de petites économies » n’a tout simplement pas sa place.

#8 Les innocents persécutés

La carte bleue ne fonctionne pas ? C’est la faute du terminal ou alors celle du serveur. Ils se sont vus servir un verre de vin au lieu d’un verre d’eau ? La commande a mal été prise. Vous l’aurez compris, ces clients ne sont responsables de rien, ils sont la pureté incarnée et c’est le monde qui les entoure qui est en faute !

Victimes narcissiques, votre opinion n’est pas notre réalité. Merci de nous épargner votre comédie dramatique et d’assumer les circonstances que vous avez crées.

#9 Les bambins turbulents et leurs parents

Ne vous fiez pas à leur petite taille et à leurs minois de chérubins, ils sont des dangers sur pattes ! Parce que les enfants sont des enfants, ils vont vouloir jouer partout et tout le temps, ils vont courir entre les tables, crier, surgir de nulle part, renverser leurs boissons… Un peu compliqué de faire son travail dans ces conditions, surtout quand on se promène avec des plateaux chargés de plats chauds ! Et garde à vous si vous osez en toucher mot aux  parent ; car à leurs yeux, Jean-François-Xavier et Marc-Antoine sont des anges i-rré-pro-cha-bles !

Clients parents-enfants, Super nanny c’est sympa, mais seulement à la télé…

#10 Les chapardeurs audacieux

Rappel : le restaurant est un lieu où l’on vient passer un moment convivial et savourer un repas; ce n’est en aucun cas un supermarché. Et pourtant, de nombreux clients y font leurs courses : salières, poivriers, verres, plantes vertes de décoration, bougies…tout y passe, même des objets insolites type poubelles ou brosse des toilettes.  Très fort de traverser le restaurant avec d’ailleurs ! Mais parfois, ce sont les clients eux-même qui se font détrousser par d’autres clients. Et oui, on a en déjà vu certains piquer les plats des voisins pendant une visite aux toilettes ou repartir avec un manteau et parapluie différents de ceux avec lesquels ils étaient venus.

C’est ça les chapardeurs, tout est bon à prendre ! 🙂

La première partie ici…;)

Source : https://blog.zenchef.fr/les-10-pires-clients-de-restaurants-22/


Comment mettre en avant le comptoir dans son restaurant

lundi 5 juin 2017 à 15:45

Pilier de comptoir, brèves de comptoir, passer sa vie derrière un comptoir…nombreuses sont les expressions qui font hommage au fameux zinc. Dans les nouveaux restaurants, ce bar n’a pas toujours sa place au profit des mange-debout moins imposants ou des grandes tables pour partager des repas. Pourtant, le comptoir a toujours un grand intérêt comme l’explique Sandrine Courtney Wildman, fondatrice de l’agence Renascita, experte en architecture d’intérieur pour les restaurants.

La place centrale du comptoir au restaurant

Le bar d’un restaurant est un emplacement stratégique : c’est là où le client attend, assis ou non, qu’une table lui soit attribué et qu’il vient payer à la fin. « Le bar a pour vocation d’être le coeur de l’activité en restauration car c’est un véritable espace de vie. »Tout au long de la journée, il est rythmé par les différentes prestations proposées, allant du petit-déjeuner au cocktail du soir », souligne Sandrine Courtney Wildman, fondatrice de l’agence Renascita.

De nouvelles fonctionnalités du bar au restaurant

Il n’est plus un lieu de passage : on reste et l’on savoure le moment présent. « Le client peut en effet déjeuner ou dîner sur ce bar confortable. Le service change aussi : il n’est plus dédié à la consommation de liquide, café ou alcool, mais l’on peut manger sur le bar à 2 ou même seul, voire réserver son couvert. Certains profitent de son espace pour travailler, recharger leur téléphone le temps de déjeuner, regarder leurs emails marketing-des-restaurants/">grâce au WiFi offert par le restaurant ou prendre le temps de se détendre. » Toutes ces nouvelles fonctions permettent d’accroître l’activité du bar et en fait un espace générateur de marges intéressant pour le restaurateur.

Le bar, le détail clé du décor

Le comptoir incarne également un élément imposant du décor d’un restaurant. C’est en le voyant que le client découvre en premier lieu l’ambiance d’un restaurant ou d’une brasserie. Mais attention, prévient la décoratrice, « l’image du bar a évolué et avec elle, les matériaux ». Exit le zinc donc pour donner une ambiance, le marbre, la pierre ou le bois massif sont plébiscités pour donner une certaine élégance au bar. Les façades sont elles aussi habillées, différemment, avec des effet de tôles martelées, brutes, ou bien encore de pierre translucides qui laissent passer avec élégance la lumière.

© Pizzeria Popolare, Paris

Jouer avec la lumière au-dessus et derrière le bar d’un restaurant

La professionnelle de la décoration de restaurants ajoute : « Notre époque est aujourd’hui axée sur des tendances et des thèmes, qui s’orientent vers le confort et l’esthétisme dans un lieu hors du commun. Le choix des matériaux, joue un rôle important dans ce contexte, l’apport de miroir sur les meubles de l’arrière-bar, donnent de la profondeur, en jouant avec l’éclairage de couleurs. »

Des verres et des vitrines suspendues pour donner de la légèreté

En effet, les jeux de lumières sur la façade et au-dessus du bar sont centraux dans le décor d’un restaurant. « La présentation par des vitrines, suspendues ou adossées à l’arrière-bar, met en valeur les bouteille et apporte un visuel harmonieux et élégant. Les verres de différentes tailles, parfois suspendus au-dessus du bar conjuguent esthétisme et légèreté », détaille Sandrine Courtney Wildman, fondatrice de l’agence Renascita.

Une attention particulière pour les sièges derrière le comptoir

Les sièges installés en périphérie du bar ont pour objectif d’apporter confort et élégance, avec le choix de matières nobles comme le velours de couleurs. « On choisit de plus en plus de leur donner un dossier », souligne la décoratrice. « L’époque des tabourets de bar classique et sans identité est terminée, le client à tout loisir de pouvoir rester au bar, plus longtemps, avec un réel confort. »

Source : https://blog.zenchef.fr/lcomment-mettre-en-avant-le-comptoir-dans-son-restaurant/