fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Bruiz promet d’améliorer l’acoustique des restaurants

mercredi 27 décembre 2017 à 15:05

Et si l’acoustique de votre restaurant pouvait améliorer l’expérience de vos clients ? C’est le pari de Bruiz, un nouveau service qui veut faire baisser les décibels dans votre établissement, au service de son e-réputation.

Est-ce que vos serveurs ont mal à la tête en fin de service ? Est-ce que vos clients se penchent sur la table pour se parler ? Est-ce qu’ils se plaignent du bruit dans votre restaurant en passant à la caisse ou au moment de laisser un avis ? Si la réponse est oui à l’une de ces questions, votre restaurant a peut-être une mauvaise acoustique. Afin de pallier à ces problématiques, Kandu, une société du groupe Saint-Gobain a développé Bruiz, un service qui veut diminuer le bruit dans la salle du restaurant.

Évitez les erreurs de commande et fluidifier le service

Car le bruit peut aussi un facteur nuisible pour le bien-être des membres de la brigade et leur efficacité. « Dans certains restaurants, il peut y avoir des erreurs de commandes sur le vin notamment : le serveur amène la mauvaise bouteille, c’est du Bordeaux mais pas la bonne référence car il n’a pas bien entendu dans une salle beaucoup trop bruyante », souligne Mathieu Lamotte, le responsable commercial et marketingLe temps de commande peut aussi être allongé à force de faire répéter et la qualité de l’expérience client est alors un peu gâchée.

Attention à la décoration qui peut favoriser l’expansion du bruit au restaurant

Afin d’évaluer les travaux à réaliser, l’équipe de Bruiz mène une étude de l’espace du point de vue des matériaux utilisés pour la décoration ou le choix du mobilier qui peuvent avoir un véritable impact. « Les matériaux durs, à l’image le verre, augmentent l’écho par exemple contrairement aux rideaux en velours avec de la moquette qui étouffent le bruit et qu’on retrouve souvent dans les restaurants haut-de-gamme, pour créer une ambiance feutrée », détaille Guillaume Lecamp, le directeur Kandu.

70 décibels avant le brouhaha

L’audit se poursuit ensuite sur le terrain acoustique et mesure le temps de réverbération dans la pièce comme l’écho, l’absorption du son ou encore la clarté de ce dernier. « Dans la perception des clients, jusqu’à 65 dB tout va bien, ils passent une bonne soirée à discuter. Au-delà de 70 dB, le brouhaha devient pénible et les clients fuient« , ajoute Mathieu Lamotte.

Des ajustements pour une meilleure sonorité sans perturber le service

À la fin de ces diverses études, l’équipe de Bruiz va travailler avec une architecte designer pour évaluer la quantité d’absorbants de sons à rajouter, selon l’ambiance recherchée dans le restaurant. Il peut s’agir d’accentuer un mur, de rajouter un tableau acoustique, de faire descendre le plafond de quelques centimètres, toujours avec la volonté de ne pas interrompre la vie du restaurant ou de limiter au maximum les suppressions de services. « Ce n’est pas de la chirurgie lourde mais plutôt une dose d’acupuncture », souligne les représentants de ce nouvel outil.

Les décibels, un nouveau critère dans l’évolution de l’e-réputation d’un restaurant

Dans les avis clients 100% vérifiés recueillis grâce à Zenchef, la start-up a intégré le niveau sonore du restaurant dans ses critères d’évaluation. Ainsi, à travers des mots-clés comme « Silencieux », « Mal isolé » ou encore « Bruyant », les clients peuvent juger de leur expérience acoustique au restaurant et surtout aider le restaurateur à l’améliorer. 

Même Le Monde y va de sa critique acoustique

Un paramètre important quand on sait que cette indication qui contribuereputation-de-son-restaurant/"> à l’e-réputation d’un restaurant, apparaît aussi dans certaines critiques gastronomiques comme celles de François Simon dans le journal Le Monde qui n’hésite pas, à la fin de ses chroniques, à mentionner le nombre de décibels mesurés. Comment ? La réponse reste le secret de la plume.

L’article Bruiz promet d’améliorer l’acoustique des restaurants est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/bruiz-acoustique-restaurant/


Zoom sur les concepts qui buzzent : les restaurants à émotions (2/3)

mercredi 27 décembre 2017 à 11:13

Soigner, donner du plaisir, réveiller les sens : la restauration n’a jamais été aussi créatrice d’émotions. Certains restaurants misent d’ailleurs sur ce créneau pour procurer des sensations qui dépassent le seule plaisir gustatif. Focus sur ces établissements qui suivent la tendance « Mood Food ».

Maguey Restaurant

Deux adjectifs pour une cuisine

La règle du jeu de Maguey, un restaurant du 12e arrondissement parisien, est simple : le client choisit deux adjectifs qui représentent le plus son état d’esprit ou ce qu’il souhaite déguster. Le chef s’en inspire pour créer son repas et essayer de procurer les sensations attendues. « Par cette dégustation « à l’aveugle » nous souhaitons vous inciter à ressentir sans préjugés, les émotions que peuvent vous apporter des plats originaux, préparés avec des produits de grande qualité », expliquent les propriétaires de l’établissement sur le site internet. C’est en tout cas un bon moyen de créer une véritable interaction avec les clients et leurs papilles mais aussi de leur faire vivre une expérience unique.

The Cure

Montrer aux clients qu’ils sont ce qu’ils mangent

Le nom de ce nouveau restaurant parisien n’a rien à voir avec le groupe de rock britannique. Ici, il est question de traiter les émotions des clients par la bonne chère élaborée avec une nutritionniste et une cheffe. À leur arrivée, on leur propose de choisir parmi une sélection d’humeurs proposées au menu : « Détox », « TNT », « Zen », « Rien à foutre », « Winter is coming », etc. Dans les colonnes du journal Le Parisien, Stéphanie Teyssandier, la fondatrice de ce concept, explique : « L’idée c’est de prendre conscience que ce que l’on mange n’est pas anodin et qu’on peut se soigner par l’alimentation.»

L’article Zoom sur les concepts qui buzzent : les restaurants à émotions (2/3) est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/zoom-sur-les-concepts-qui-buzzent-les-restaurants-demotions/


10 perles de clients au restaurant (2/2)

mercredi 20 décembre 2017 à 10:00

« Un irish coffee décafeiné SVP », « C’est quoi comme type de poisson la sole ? », « Votre terrasse au soleil n’est pas assez ensoleillée »… Suite et fin du palmarès des répliques ou dialogues les plus loufoques (mais véridiques) au restaurant !

#10 De la viande sans viande si possible

« Bonjour, est-il possible de commander un tartare sans boeuf ? »
« Évidemment; et salade ou frites en accompagnement ? »

#9 Un dessert sucré mais sans sucre

« Pour le dessert, je voudrais le baba au rhum »
Le baba au rhum arrive, saupoudré de sucre glace…
« Ah non, je suis allergique au sucre glace »
« Mais madame, ce n’est pas logique, vous êtes allergique au sucre glace qui est du sucre mixé et vous commandez un dessert fait de sucre ? »…

#8 Ah bon ? On a du poisson en France ?

« Votre carte est mensongère, vous dites que le poisson vient de France ! »
« Oui madame, nos poissons viennent des eaux françaises »
« Ah et votre saumon ? Hein ? Il vient de France ? »
« Oui madame, d’un élevage de Cherbourg. »
« Ah.. je ne savais pas qu’il y avait des poissons dans la mer du Nord… »

#7 Comment ça le poisson entier a des arêtes ?

« Bonjour, nous souhaitons commander le bar grillé entier »
Peu après que le bar ait été servi :
« Mais Monsieur, ce n’est pas normal, il y a des arêtes dans votre bar »
« Oui Madame, en effet, c’est un bar ENTIER… »

#6 Concept végétarien inconnu

« Bonjour, je pourrais avoir votre tajine végétarien mais sans la viande ? »

#5 Un thé sans thé SVP

« Est ce que vous avez de la menthe fraîche ?  »
« Oui bien sûr  »
« Bien, je voudrais un thé à la menthe fraîche SVP parce que j’aime pas les sachets »
« Euh oui, mais je n’ai pas de feuille de thé alors à la limite, je peux vous faire une infusion…  »
« Non mais vous mettez la menthe dans l’eau chaude, et ça fait un thé… »
« Euh pas vraiment en fait… »

via GIPHY

#4 Drôle de couleur pour un tartare

Au serveur qui a déposé le plat de tartare de thon commandé par la cliente « C’est quoi ça ??? »
« Votre tartare de thon Madame… »
« Mais pourquoi c’est rouge comme ça ??? C’est pas comme ça d’habitude ! »

#3 Purée dans le hachis ? Inacceptable.

« Bonjour, je voudrais le hachis parmentier de paleron de bœuf braisé mais je n’aime pas les patates, je préfèrerais des haricots à la place »
« Mais alors, ça ne sera plus le hachis parmentier classique Madame, je ne peux pas faire ça »
« C’est un véritable scandale, mais où va la cuisine française ????  »

via GIPHY

#2 Conseil précieux

Un client régulier, habitué à commander du rosé : « Vous devriez acheter votre rosé chez Netto, il me coûterait moins cher ! » Malin ! 

via GIPHY

#1 La météo ne convient pas

« Vous avez passé un bon moment Monsieur ? »
« Oui, mais je trouve qu’il fait très froid chez vous »
« En même temps Monsieur, c’est un restaurant de plage, 100% extérieur… »

L’article 10 perles de clients au restaurant (2/2) est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/perles-clients-restaurant-2/


Zenchef et L’Addition connectent leurs systèmes pour aider les restaurateurs à mieux gérer leurs réservations

mardi 19 décembre 2017 à 14:57

Avant la mise en application du décret obligeant les restaurateurs à adopter une caisse enregistreuse certifiée, Zenchef et L’Addition innovent et annoncent la connexion de leurs systèmes pour simplifer la gestion des réservations des restaurants.

À l’heure où les restaurateurs s’équipent de plus en plus de solutions digitales, Zenchef et L’Addition, deux startups bien implantées sur le marché de la foodtech, ont décidé d’intégrer leurs services pour aider les restaurateurs à gagner du temps dans la gestion de leurs réservations, de leurs services et améliorer la connaissance de leurs clients.

Des réservations synchronisées sur les deux plateformes

Concrètement, les réservations inscrites sur la plateforme Zenchef s’afficheront sur l’application de L’Addition avec les statuts de réservation existants (“confimée”, ”refusée”, “annulée”, “arrivée”, “assis”, “terminée”, “no-show”). Inversement, les réservations prises via le système de la caisse enregistreuse seront synchronisées en temps réel sur Zenchef, réservations auxquelles il sera possible d’associer prochainement une addition dans le but d’enrichir les fiches clients avec des informations de consommation. Les réservations prises sur un système ou l’autre seront synchronisées pour s’adapter au fonctionnement de chaque type de restaurant et ainsi leur faire gagner du temps au quotidien.

Améliorer la qualité du service

En mutualisant les informations associées aux chefs clients (préférence de table, de vin, allergies ou intolérances éventuelles, profil foodista, journaliste ou blogueur, etc.), Zenchef et L’Addition offrent aux restaurateurs un moyen simple et efficace de mieux connaître leurs clients afin d’améliorer leur accueil et la qualité de service.

Avoir un suivi plus fluides des réservations

À Tours, Les Pierres Fondues, un établissement de 35 couverts spécialisé dans la viande en pierrade, en fondue ou en tartare, fait partie des premiers restaurants à avoir bénéficié d’une mutualisation du service de Zenchef et de L’Addition pour la gestion de ses réservations en ligne. Matthieu Barbe, le responsable, explique : “C’est très pratique, notamment pendant le service où l’on ne se sert que du logiciel de caisse, avec lequel on est en train d’enregistrer les commandes et d’émettre les additions. Cela nous permet désormais de gérer les demandes en direct et d’avoir un suivi plus fluide des réservations.“

Personnaliser l’expérience client

Pour ce professionnel dont la cuisine est faite maison, l’association des services de Zenchef et L’Addition constitue un outil essentiel pour offrir une expérience personnalisée aux clients, à l’image de ce que font les grandes tables. “On gagne du temps et on peut mieux connaître les gens qui viennent dans notre restaurant. En tant que petits restaurateurs, nous devons aussi veiller à la personnalisation du service. Avec Zenchef, nous séparons déjà nos listes de clients entre les VIP, les habitués et les blacklistés. Là, avec la synergie des deux logiciels, on va pouvoir encore plus personnaliser le service et avoir un historique de leur visite.”

Fidéliser sa clientèle dans la durée

“Les clients ne sont pas seulement là pour manger, il veulent sortir, se faire plaisir et découvrir de nouvelles choses. Le soir, en tout cas en ce qui nous concerne, nos clients ne sont plus à deux euros près. Nous pourrons ainsi leur proposer quelque chose de différent par rapport à leur précédente venue, que nous aurons bien évidemment consulté sur la fiche client Zenchef, et nous pourrons ainsi leur offrir un service personnalisé.”

L’article Zenchef et L’Addition connectent leurs systèmes pour aider les restaurateurs à mieux gérer leurs réservations est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/zenchef-laddition-gestion-reservations/


Zoom sur les concepts qui buzzent : le restaurant paléolitique (1/3)

vendredi 15 décembre 2017 à 18:03

En cette fin 2017, plusieurs concepts de restaurant ont fait le buzz. Rencontre avec Eric Darakdjian, créateur du premier restaurant paléo de Paris.

Paléo Vingt et Un, la cuisine de l’âge de pierre au XXième siècle

Et si on préparait à manger comme les hommes de Néandertal ? C’est le pari d’Eric Darakdjian, ancien comptable qui a ouvert en août dernier, Paléo Vingt et Un, le second restaurant paléolithique de France, à Paris, « pour partager l’expérience avec le plus de monde possible en les incitant à manger des légumes. »

Une décoration proche de la nature pour un régime sain

À l’intérieur, on retrouve des petites tables qui peuvent accueillir au total 20 couverts dans une décoration qui rappellent le vert de la nature, avec une vue direct sur le piano. La cuisine s’inspire du régime des chasseurs et cueilleurs qui ramassaient au sol des graines et des fruits, mais se défend d’être aussi sans lactose et sans gluten. « C’est un régime plus adapté au corps humain. Le problème c’est que l’agriculture s’est développé plus rapidement que nos organes. »

Authenticité dans l’assiette

Dans l’assiette donc, on ne trouve pas de produits industriels ou transformés mais des fruits et légumes bios comme le topinambour, le chou kale ou romanesco, mais aussi de la viande et du poisson, le tout toujours cuit à basse température. Le restaurant a aussi pris le parti d’exclure les céréales et de les remplacer par de la farine de coco, de la poudre d’amande et des laits végétaux pour faire des gâteaux et des desserts. Pour les matières grasses, le restaurateur utilise du beurre clarifié à l’huile de coco. Pour son fondateur, le régime paléolithique est aussi son médicament. Atteint de la sclérose en plaque, Eric dit aller mieux en suivant ces préceptes culinaires.

Une tendance healthy pour une clientèle pas si niche

Chez Paleo Vingt et Un, il s’agit d’offrir à ceux qui souhaitent prendre soin d’eux une option de restaurant leur permettant de faire un changement dans leur régime alimentaire. Sortir et profiter du repas tout en prenant soin de soi. Cette tendance offre plus de bien-être, plus d’énergie et une capacité musculaire qui se développe plus et ce, de manière rapide et continue. Le concept du restaurant s’incarne dans la la lignée de la tendance « healthy » qui se développe avec succès dans le monde entier.

Des équipements professionnels qui s’adaptent à la tendance paléo

En anglais, on parle de « primitive kitchen ». La tendance inspire aussi les fabricants puisque le designer suédois Erik Bele Höglund propose un retour aux origines avec le lancement d’une planche à découper, avec pilon et mortier pour les restaurateurs des cavernes modernes. Le passage de la pierre naturelle à la pierre acrylique nouvelle génération assure sécurité, hygiène et fonctionnalité. Pour le gain de temps pendant un service, ces équipements pourraient cependant être compliqués à utiliser.

L’article Zoom sur les concepts qui buzzent : le restaurant paléolitique (1/3) est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/concept-restaurant-paleolithique/