fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Fruits & légumes de saison : un gage de qualité

mercredi 5 juillet 2017 à 10:36

Respect de l’environnement, meilleures qualités nutritionnelles, soutien aux producteurs et achat local, … Les raisons pour respecter la saisonnalité des fruits et légumes sont multiples. Mais comment savoir quel mois est idéal pour tel fruit ou tel légume ? Grâce au calendrier téléchargeable de Finarome, vous n’aurez plus jamais de doute !

Source : https://blog.zenchef.fr/fruits-legumes-de-saison-un-gage-de-qualite/


Le café : un élément stratégique pour votre restaurant

mardi 4 juillet 2017 à 16:39

Le café est l’élément sur lequel la plupart des restaurants réalisent leur marges. C’est le produit que vont acheter l’étudiant fauché au comptoir avant d’aller en cours mais aussi les collègues après un repas au restaurant. Clothilde Dutry est une barista, c’est à dire une sommelière de café. Aromaticienne, elle souhaite transmettre et partager l’art de la dégustation. Petite leçon pour bien choisir le café pour son restaurant.

Quelles vérifications faut-il faire avant d’acheter son café ?

“Il faut vérifier l’origine du café, c’est-à-dire, si le fournisseur l’a acheté directement au producteur ou s’il y a eu un intermédiaire, un importateur. Cela permet de se rendre compte du mode de fonctionnement de son fournisseur ainsi que de la disponibilité du café. Il faut aussi vérifier qui torréfie le café, car la manière dont est torréfié le café donne des indicateurs sur la philosophie du fournisseur”.

Combien de types de cafés doit-on proposer à la carte ?

“Tout est question d’image et de valeur à transmettre. J’ai tendance à conseiller qu’il vaut mieux avoir peu et pouvoir renouveler sa carte en fonction des saisons et des récoltes, plutôt que d’avoir une carte très fournie, mais avec une qualité médiocre”.

Comment calculer le bon prix de son café à la carte et quelles peuvent être les marges réalisables ?

“L’important est d’avoir un rapport qualité-prix acceptable pour le consommateur. Il n’y a pas de règles précises concernant la marge, mais en général, pour un café à 1€ HT la marge se situe entre 0,50€ et 0,75€”.

Doit-on engager un barista dans son restaurant ?

“Avant de se poser la question de l’embauche, ou non, d’un barista, l’idéal est de se former au métier pour être à même de juger des qualités de ce dernier. La question de l’embauche est surtout liée au temps de travail  (disponibilité, horaires d’ouverture, etc.), de la superficie du lieu et surtout de l’image que l’on souhaite transmettre. Avoir une belle carte de cafés bien sélectionnés, mais sans un barista compétent au service (qu’il s’agisse de soi-même ou d’un barista embauché), c’est dommage”.

Quelles tendances pourrait suivre un restaurateur qui souhaiterait augmenter ses marges sur ce produit ?

“La tendance va aux nouvelles méthodes d’extraction (méthodes d’extraction douces en particulier) et aux types de préparation, surtout en fonction des saisons, comme le ice coffee l’été. Il y a aussi les tendances du café en cuisine. On peut penser par exemple, au magret de canard au café, ou encore au carpaccio de coquilles Saint-Jacques infusées au vinaigre de café. En ce qui concerne les accords café-met en vogue, je suggère un café du Rwanda avec un bleu d’Auvergne ».

 

Source : https://blog.zenchef.fr/le-cafe-un-element-strategique-pour-votre-restaurant/


Les atouts d’un fichier clients digital pour les restaurateurs

mardi 4 juillet 2017 à 14:13

Lors de la 12e édition des Étoiles de Mougins, Frédéric Martineau-Chalain du restaurant Les Garçons à Nice et Guillaume Arragon, Maître Restaurateur au Bistrot Gourmand à Cannes, intervenaient au sujet des atouts d’un fichier client digital grâce au module Zenchef.

Les 3 points à retenir sur les avantages de Zenchef pour les restaurateurs :

Frédéric Martineau-Chalain, restaurant Les Garçons à Nice : « Le client pendant sa réservation a un espace texte où il peut apporter des commentaires. Le client peut spécifier qu’il vient avec une poussette, qu’il a des allergies, donc on peut anticiper le service au client avant même qu’il ne vienne sur place. »

Guillaume Arragon, restaurant Bistrot Gourmand à Cannes : « Le jour où on déménage, le jour où on veut faire un site internet en plus ou un blog, on a une base de données qui est a nous ».

Frédéric Martineau-Chalain, restaurant Les Garçons à Nice  : « Le fichier clients est enrichi sur la qualité du client, sur le ressenti qu’on a eu sur ce client, s’il a des particularités. Il peut arriver qu’on ne souhaite pas revoir un client et avoir une forme de blacklist ».

 

 

 

Source : https://blog.zenchef.fr/les-atouts-dun-fichier-clients-digital-pour-les-restaurateurs/


7 conseils pour proposer un barbecue à ses clients

mardi 4 juillet 2017 à 12:01

Malgré la tendance vegan, chaque été, le barbecue revient sur le devant de la scène. Il semble pourtant qu’il y ait quelques règles à suivre en tant que restaurateur pour proposer un barbecue à ses clients. On fait le point avec deux participants au Championnat de France de barbecue à Les Saintes-Marie-de-la-Mer, Stéphane Balluet, chef du Divil à Perpignan et Guillaume Fourcade, chef de l’Atelier du chef au Puy-en-Velay

1# Préparation en amont d’une marinade

Pour Guillaume Fourcade, il est essentiel d’avoir une “bonne préparation avant la cuisson avec de belles marinades”. Il faut également prévoir du temps à l’avance pour sortir la viande du frigo longtemps avant de la saisir sur le barbecue.

2# Privilégier “la qualité à la quantité” de viande

Stéphane Balluet, chef du Divil à Perpignan a conscience des problèmes écologiques liés à la production de viande. Son cheval de bataille est donc d’être mesuré dans les quantités servies à ses clients. Il se consacre à “des viandes affinées et soignées” que même certains flexitariens (qui ne consomment pas de viande chez eux), sont heureux de venir goûter dans son établissement.

3# Maîtrise de la braise

Selon les restaurateurs, il faut faire cuire la viande sur une braise descendante, c’est-à-dire une braise qui entame tout juste sa phase de refroidissement.

4# Bien choisir son mode de cuisson

Il existe deux types de cuisson : le type direct et indirect. Le mode de cuisson indirect implique de décaler la braise sur les côtés du barbecue. Cela fonctionne si l’on est équipé d’un couvercle, ce qui permet d’éviter les flammes. Il ne faut pas employer la même cuisson pour toutes les viandes. Le boeuf et l’entrecôte, par exemple, “doivent être saisis”, et il faut “les laisser confire sur la braise”. L’avantage du barbecue par rapport à l’utilisation du gaz est d’apporter un côté “fumé ou boisé” à la viande.

5# Montrer aux clients le barbecue

Dans le restaurant le Divil, Stéphane Balluet nous indique qu’il y a une soixantaine de places assises, et que la cheminée est située au milieu de la salle. Selon lui, cela apporte un aspect chaleureux à l’établissement. Le fait que les clients puissent voir le processus de cuisson est un véritable plus. Guillaume Fourcade conseille également le cooking-show.

6# Proposer autre chose que le tandem « chipo-merguez »

Pour Guillaume Fourcade, il est indispensable, en tant que cuisinier, de faire redécouvrir à ses clients le barbecue, en leur proposant autre chose que le traditionnel combo chipolata-merguez qui se fait habituellement à la maison. Pour lui, le barbecue peut servir pour cuisiner beaucoup de choses : “de la viande ou encore du poisson, des légumes bien sûr, mais aussi des desserts”.

7# Accompagner le barbecue de légumes

Enfin, il n’est pas incompatible de cuisiner de la viande et de se fondre au mouvement healthy en accompagnant le barbecue d’une profusion de légumes. Guillaume Fourcade indique par exemple qu’aux Etats-Unis, la viande est souvent accompagnée de coleslaw, qui est une salade de choux crus, carottes et autres crudités. Il l’affirme : on peut accompagner la viande d’aliments sains, sans matière grasse.

Source : https://blog.zenchef.fr/7-conseils-pour-proposer-un-barbecue-a-ses-clients/


Quels sont les bénéfices de la réservation en ligne pour mon restaurant ?

jeudi 29 juin 2017 à 14:59

Lors de la 12e édition des Étoiles de Mougins, Frédéric Martineau-Chalain, du restaurant Les Garçons à Nice et Guillaume Arragon, Maître Restaurateur au Bistrot Gourmand à Cannes, intervenaient au sujet des bénéfices de la réservation en ligne grâce au module Zenchef.

Les 3 points à retenir sur les avantages de Zenchef pour les restaurateurs :

Frédéric Martineau-Chalain, restaurant Les Garçons à Nice : « On a une clientèle extrêmement large et diverse au niveau des langues. Proposer la réservation en ligne dans la langue du client est forcément une énorme facilité pour nous.  »

Guillaume Arragon, restaurant Bistrot Gourmand à Cannes : « Tout le temps que je passerai à prendre des réservations, rappeler les clients, gérer les acomptes, c’est du temps que je passerai en moins en cuisine ou à choisir mes produits. »

Guillaume Arragon, restaurant Bistrot Gourmand à Cannes : « On a une fiche client : on peut voir combien de fois ils sont venus, mettre des annotations si ce sont des clients qui aiment tel vin ou être servis d’une façon précise. »

Frédéric Martineau-Chalain, restaurant Les Garçons à Nice : « Le client réserve en ligne. Si l’horaire ne correspond pas notre disponibilité, on peut lui proposer un nouvel horaire. Tout se fait de manière totalement fluide, tout est prévu dans l’application. »

Source : https://blog.zenchef.fr/quels-sont-les-benefices-de-la-reservation-en-ligne-pour-mon-restaurant/