fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Comment bien utiliser Tokster pour son restaurant

vendredi 15 décembre 2017 à 16:32

Depuis près de deux ans, Tokster se positionne comme le premier média social d’actualité sectorielle dédiée aux professionnels. Une chaîne exclusivement réservée aux restaurateurs a même été créée. Claudine Martinez, responsable financière de Tokster, explique en quoi l’espace est indispensable pour tous ceux qui tiennent un restaurant.

Que se cache derrière le site Tokster ?

« Tokster est un mélange entre média et réseau social. Un restaurateur va avoir accès à toute l’information et l’actualité à travers 5 chaînes dédiées au secteur, que ce soit de la restauration hors domicile, du snacking, des distributeurs, de la restauration collective et des marchés bio. Ces chaînes d’actualité sont alimentées par des articles ZePros et Tokster, mais également, et c’est ça qui fait l’originalité de Tokster, par les acteurs du monde de la restauration. »

Quel est l’intérêt de Tokster pour des restaurateurs ?

« Sur Tokster, le restaurateur rentre en contact avec d’autres professionnels de la restauration via leurs profils ou au travers de clubs de discussion dédiés à la restauration. Tokster est une plateforme gratuite, ouverte à tous, qui regroupe plus de 15 000 professionnels de la restauration. »

Quels sont les intérêts pour les restaurateurs d’utiliser un média social composés uniquement de professionnels ?

« Pour un restaurateur le temps est compté. Ses journées sont rythmées entre les réservations, les services, les achats, le management, l’administratif, etc… Tokster permet de se tenir informé rapidement des dernières actualités du métier. Notre objectif est de regrouper en un seul site toute l’information choisie et d’accompagner le restaurateur dans sa veille digitale personnalisée. »

Quels sont vos conseils pour augmenter la visibilité d’un restaurant sur ce canal de communication ?

« Pour réussir son arrivée sur Tokster, il faut d’abord s’inscrire en créant un profil professionnel. Ensuite, le restaurateur doit choisir les chaînes d’actualité et les marques ou entreprises qu’il désire suivre. Grâce à ces deux étapes, ils auront la possibilité de se connecter à l’ensemble des professionnels présents sur Tokster et de pouvoir partager, liker, commenter et discuter avec les autres membres de la profession. Chacun est libre de créer sa propre page entreprise et d’écrire ses articles ou de partager l’actualité d’autres médias sous forme de post. »

L’article Comment bien utiliser Tokster pour son restaurant est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/tokster-restaurant/


10 perles de clients au restaurant (1/2)

vendredi 15 décembre 2017 à 10:00

Ahlalala, les clients ne sont pas toujours au fait de la provenance des produits, du mode de fonctionnement d’un restaurant, et d’autres évidences… Et ce, pour notre plus grand bonheur puisque cela donne lieu à des répliques complètement farfelues et hilarantes !

#10 Un cocktail spécial régime

« Bonjour, je suis au régime,  pouvez-vous me faire un Cuba Libre avec du Coca-Light? »

#9 Je ne parle qu’aux indiens

Dans un restaurant indien, aux serveurs : « je ne suis pas content, je veux parler à un indien, vous n’êtes pas indien vous ! »

#8 Ça n’a pas le même goût que les conserves

« Jeune homme, le thon de la salade n’est pas bon  »
« Mais pourtant madame, c’est du thon frais cuisiné »
« Ah c’est pour ça, il n’a pas le goût de celui en boîte ! »
« C’est le principe en fait… »

via GIPHY

#7 Tout dépend de l’odeur du poisson

« Bonjour, quel est votre poisson du jour ? »
« Du cabillaud, Madame »
« Ah ! Et c’est un poisson qui sent fort le poisson ? »
« Euh… »

#6 Une glace tiède pour moi

« Bonjour, votre glace est trop froide; pourriez-vous la réchauffer au micro-ondes SVP ? »

#5 Une salade tombée du ciel

« Bonjour, je suis enceinte; aussi, je voudrais une salade qui n’a pas poussé dans la terre SVP assaisonnée d’une vinaigrette, mais avec du vinaigre sans alcool »

#4 Un poulet fermier et les clefs des toilettes SVP

« Bonjour, vos toilettes sont occupées, pouvez-vous me donner les clés ?  »

#3 Je n’ai rien contre le sang

« Bonjour, je voudrais une viande bleue, mais avec du sang SVP  »

#2 Le vin a un étrange goût de raisin

« Votre vin était-il à votre goût ? »
« Franchement, il avait le goût de raisin mais je ne vais pas faire de scandale »

via GIPHY

#1 Bizarre, le tartare est cru

« Alors Monsieur, comment était votre tartare de boeuf ? »
« Il était bon, mais pas assez cuit… »

L’article 10 perles de clients au restaurant (1/2) est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/perles-clients-restaurant/


Restaurateurs, choisissez une forme sociale adaptée à votre projet !

jeudi 14 décembre 2017 à 15:01

Une fois votre projet de restaurant mûrement réfléchi,  il est temps de vous consacrer pleinement à la partie juridique de la création de votre restaurant. Le choix de la forme sociale est primordial. D’une part, les exigences légales attachées à chaque forme différeront ; d’autre part, les conséquences fiscales et sociales au cours de la vie de la société ne seront pas les mêmes. Explications avec LegalVision.

1# Vous vous lancez à plusieurs dans l’aventure de la restauration

Si vous souhaitez vous lancer dans la restauration accompagné de plusieurs associés, votre choix se portera sur la SARL, la société anonyme ou la SAS.

La SARL : un grand classique dans la restauration

La SARL est ouverte à deux entrepreneurs ou plus (cent maximum) qui ne supporteront les pertes qu’à hauteur de leurs apports. Ses règles de fonctionnement sont en grande partie imposées par la loi dans le Code de Commerce: cet encadrement peut rassurer certains entrepreneurs. Cette forme sociale offre des spécificités particulièrement intéressantes si vous entreprenez avec des membres de votre famille : il est possible d’utiliser le statut de « conjoint collaborateur » et d’exercer une option fiscale intéressante pour les SARL de famille. Le capital social de départ, quant à lui, est libre.

La SA pour les projets de grande envergure

Si vous optez pour la société anonyme le capital social de départ devra être assez élevé (37 000 euros). C’est pourquoi il peut parfois être un frein, mais est également un gage de sécurité pour les investisseurs et les banques. Du côté des associés, une SA non cotée en bourse peut être constituée à partir de deux actionnaires (contre sept dans les SA cotées) qui ne supporteront les pertes qu’à concurrence de leurs apports. Attention, le fonctionnement de la SA est complexe et coûteux (frais de recours à un commissaire aux comptes..).

La SAS : gage de flexibilité apprécié par les restaurateurs

La SAS séduira les restaurateurs souhaitant façonner leur projet de A à Z. En effet, contrairement à la SARL, ses règles d’organisation et de fonctionnement sont en grande partie librement déterminables par les statuts, ce qui laisse une grande place à la liberté contractuelle. De nombreux restaurateurs choisissent la SAS : le capital de départ est libre, la responsabilité des associés est limitée à leurs apports, la nomination d’un commissaire aux comptes n’est pas systématique, une option pour l’IR est possible… Attention, le corollaire à cette liberté statutaire est le lourd travail rédactionnel accompagnant l’élaboration d’un statut : mieux vaut se faire aider par un professionnel.

#2 Vous ouvrez votre restaurant seul

Se lancer dans la restauration seul aura des incidences sur la forme sociale de votre future entreprise, puisque le choix ne sera pas le même : il vous faudra ici choisir entre l’EURL, la SASU, l’EIRL ou bien créer une entreprise individuelle.

L’EURL : une déclinaison de la SARL

L’EURL est ouverte à l’entrepreneur seul, qui en devient l’unique associé. Ses règles de fonctionnement sont quasiment identiques à celles de la SARL. Une différence majeure sur le plan fiscal : ses bénéfices sont imposés à l’impôt sur le revenu, sur la tête de l’associé unique. Il est possible de transformer l’EURL en SARL au cours de son existence, ainsi que d’opter pour l’IS.

L’entreprise individuelle : une entreprise sans personnalité morale

L’entreprise individuelle n’a pas la personnalité morale. Ici, l’exploitant entrepreneur individuel répond de toutes les dettes de son activité sur son patrimoine personnel : en clair, il n’existe aucun cloisonnement entre l’activité professionnelle et le patrimoine personnel. L’entrepreneur individuel est affilié au RSI et est soumis à l’impôt sur le revenu. Si les formalités sont rapides et allégées, l’entreprise individuelle est un pari risqué pour le restaurateur : les conséquences seront lourdes en cas d’impayé.

L’EIRL : une entreprise ayant un patrimoine d’affectation

A donc été créée au 1er janvier 2011 l’EIRL : à mi-chemin entre l’EURL et l’entreprise individuelle, l’EIRL implique la création d’un patrimoine dit « d’affectation », c’est à dire un patrimoine dédié à l’activité professionnelle et ce, sans avoir à créer une personne morale. En cas d’impayé, les créanciers ne pourront saisir que les biens du patrimoine affecté. L’EIRL est en principe soumis à l’IR mais une option irrévocable pour l’IS est possible. Cependant, le statut de l’EIRL est peu utilisé en pratique puisqu’il n’offre pas vraiment, en réalité, d’avantages tangibles.

La SASU : une variante de la SAS

Enfin, la SASU constitue une variante de la SAS : la différence est qu’elle n’a qu’un seul associé. Les règles applicables sont globalement les mêmes que la SAS ; à noter qu’il est possible de basculer vers la SAS au cours de l’existence de la société.

#3 EURL et SARL, les deux formes sociales plébiscitées par les restaurateurs

Il n’existe pas qu’une forme sociale optimale pour la restauration, puisque ce choix dépendra essentiellement des caractéristiques de votre projet. Il est vrai que les restaurateurs seuls ou avec un projet modeste préféreront majoritairement l’EURL ou la SARL, tandis que les sociétés par actions seront réservées aux projets plus ambitieux.

À noter que la SAS et la SARL demeurent les formes sociales les plus utilisées par les Français : selon l’INSEE, 33 % des sociétés créées en 2016 étaient des SASU, 24% des SARL, 16% des EURL, 23% des SAS contre 4% pour toutes les autres formes sociales.

Restaurateurs, faites-vous accompagner

Dans tous les cas, puisque la restauration est une activité commerciale, il faudra vous immatriculer au Registre du commerce et des sociétés dès lors que votre projet aboutit. Le choix de la forme sociale de votre future société est ainsi une étape primordiale au vu des conséquences que cela entraînera au cours de l’exercice de votre activité : à ce titre, il paraît judicieux de se faire accompagner par des experts du droit pour pouvoir faire les bons choix.

#4 Changez la forme sociale de votre restaurant, c’est possible

Le choix de la forme sociale pour votre restaurant n’est heureusement pas immuable : il vous sera possible de la changer à tout moment, notamment suite au développement de votre activité. Ce changement est même parfois imposé par la loi, par exemple en cas de réunion de toutes les parts sociales d’une SARL dans les mains d’un seul associé. Attention, quelle que soit la situation, ce changement s’accompagnera nécessairement de frais et de formalités chronophages.

 

L’article Restaurateurs, choisissez une forme sociale adaptée à votre projet ! est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/forme-sociale-restaurant/


10 articles sur la restauration qui ont cartonné en 2017 sur le blog Zenchef

jeudi 14 décembre 2017 à 10:12

Insolite, conseils pratiques pour bien gérer son restaurant, tendances… Retrouvez les articles qui ont été les plus lus en 2017 sur le blog Zenchef.

#1 Catégorie pratique

10 astuces pour bien répondre à un avis

Les 9 détails d’un menu qui poussent les clients à consommer au restaurant

Quels sont les ratios indispensables au succès des restaurants ?

5 idées pour attirer les client dans les restaurants grâce aux bonnes promotions

#2 Catégorie insolite

5 raisons pour lesquelles les métiers de la restauration sont très difficiles

8 phrases que l’on n’aime pas entendre lorsque l’on travaille au restaurant

Humour : les 10 pires noms de restaurants !

#3 Catégorie tendances

Maximiser les ventes de café dans son restaurant

Les 8 comptes Instagram à suivre quand on est restaurateur

3 innovations pour le service en salle dans votre restaurant

L’article 10 articles sur la restauration qui ont cartonné en 2017 sur le blog Zenchef est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/meilleurs-articles-restaurants-2017/


Tuto : comment ajouter le “Plugin Customer Chat” de Messenger à votre site

mercredi 13 décembre 2017 à 14:36

Facebook vient de lancer officiellement sur sa plateforme Messenger, la version bêta de son “Plugin Customer Chat” : un plugin à ajouter sur votre site internet pour permettre à vos visiteurs de discuter avec vous via une conversation Messenger.

Ce plugin natif de Facebook, adapté sur desktop, mobile et tablette, et proposé en « cross device ». Concrètement, le “Customer Chat” charge automatiquement l’historique de discussion récent entre la personne et votre entreprise, ce qui vous permet de poursuivre la conversation, même si le visiteur quitte votre site web.

 

Objectifs de ce plugin :

Ce plugin à de nombreux objectifs et avantages, que ce soit pour Facebook, une entreprise, ou un consommateur.

Pour une entreprise :

Pour un visiteur / consommateur :

Pour Facebook :

 

Dans ce nouveau tutoriel, je vais vous expliquer comment ajouter et configurer, étape par étape, ce plugin sur votre site internet.

Avant de commencer : 

Notez que le plugin “Customer Chat” fonctionne sur ordinateur et appareil mobile, sauf dans les cas suivants :

Pour le moment, ce plugin prend en charge les types de message et les modèles de messages structurés suivants :

 

Comment ajouter le “Plugin Customer Chat” de Messenger à votre site
Étape #1 : ajouter votre nom de domaine en liste blanche sur Facebook

Pour pouvoir utiliser ce plugin, vous devez au préalable ajouter votre site à la Whitelisted Domains” de votre page Facebook.

Pour cela, rendez-vous sur votre page Facebook >> Paramètres >> Plate-forme Messenger  :

 

Puis faites défiler la page jusqu’à arriver à la section “Whitelisted Domains”. Ajoutez alors l’url complet de votre site puis cliquez sur “Save” :
Important : votre site doit absolument utiliser le protocole HTTPS pour pouvoir être ajouté.

Nb :  si vous souhaitez vérifier complétement votre nom de domaine sur Facebook, pour notamment pouvoir à nouveau modifier les titres et descriptions de vos liens partagés sur Facebook, la procédure complète via le Business Manager est expliquée dans notre article :

Comment éditer un lien pour vos publications Facebook

 

Étape #2 : créer une nouvelle application Facebook Developers

Pas de panique, rien de bien compliqué.

Rendez-vous sur https://developers.facebook.com puis cliquez en haut à droite sur “Mes Apps” >> “Ajouter une App” :

 

1. Donnez un nom à votre App puis cliquez sur “Créer un ID d’App”. Vous devrez juste valider un contrôle de sécurité.

 

Dans le panneau de configuration de votre App, choisissez “Messenger” et cliquez sur “Configurer” :

 

 

 

2. Une fois sur votre App, allez à la section “Génération de Tokens” :

Sélectionnez la page Facebook que vous souhaitez associer à votre App et autoriser Facebook à accéder à vos infos pour générer un nouveau token :

 

3. Récupérez l’ID de votre application qui se trouve en haut de la page :

 


Étape #3 : Chargez le SDK de Facebook sur votre site

L’ajout du SDK de Facebook est indispensable pour faire fonctionner n’importe quelle app Facebook sur votre site ou application mobile.

Le code ci-dessous doit être inséré directement après l’ouverture de la balise <body> sur chaque page sur laquelle vous souhaitez le charger, et donc charger votre application.  Suivant la manière dont votre site est développé, vous pourrez peut-être l’ajouter une seule fois sur votre site ou alors sur chaque page.

Voici le code (javascript) à ajouter sur votre site :

<script>
  window.fbAsyncInit = function() {
    FB.init({
      appId            : 'your-app-id',
      autoLogAppEvents : true,
      xfbml            : true,
      version          : 'v2.11' }); }; (function(d, s, id){ var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); </script>

Ce code chargera et initialisera le SDK. Vous devez remplacer la valeur dans your-app-id par l’identifiant de votre propre application Facebook récupérée à l’étape précédente.

Important : vous pouvez récupérer le code ci-dessus sur cette page pour éviter tout problème de formatage .
Par défaut, la variable js.src = “https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js” est en anglais, mais vous pouvez la replacer par fr_FR pour la France si vous souhaitez forcer la langue française.
À noter que Facebook doit normalement traduire automatiquement le plugin dans la langue configurée par chaque utilisateur Facebook.

 

Étape #4 : ajouter le plugin “Customer Chat” ou vous le souhaitez sur votre site

Il ne vous reste maintenant plus qu’à ajouter le plugin en lui même sur votre site internet, à l’endroit où vous le souhaitez.

Voici le code à ajouter à votre site (dans le footer de votre site ou dans un Widget WordPress par exemple) :

<div class="fb-customerchat"
 page_id="<PAGE_ID>"
 ref="<OPTIONAL_WEBHOOK_PARAM>"
 minimized="<true|false>">
</div>

 Vous devez remplacer la variable <PAGE_ID> par l’ID de votre page Facebook.

Pour retrouver, rendez-vous dans la section “À propos” de votre page Facebook :

Étape #5 : configurez les messages de bienvenue

Si vous ne l’avez pas encore fait, sachez que vous pouvez paramétrer des messages de bienvenue personnalisés ainsi que des réponses automatiques sur Messenger. Ces messages seront visibles pour toutes personnes qui vous contacte via votre page Facebook ou via ce plug-in.

Pour configurer ces messages, rendez-vous sur votre page Facebook >> Paramètres >> Messagerie >> Assistant de réponse

À vous de jouer !

Cet article Tuto : comment ajouter le “Plugin Customer Chat” de Messenger à votre site est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/n2srndxcaom/