fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Comment les restaurants à succès gèrent leurs réseaux sociaux

mercredi 8 novembre 2017 à 11:34

Lundi après-midi, Zenchef organisait sa première table ronde. Devant une centaine de restaurateurs et journalistes, le chef Akrame Benallal, Clémentine Philippon, responsable communication du groupe BIG MAMMA, Sophie Journo, co-fondatrice de Privé de Dessert et ambassadrice de Zenchef et Vincent Boccara, restaurateur à la tête de Goku Asian Canteen ont donné le secret de leurs bonnes pratiques sur les réseaux sociaux de leur restaurant.

L’article Comment les restaurants à succès gèrent leurs réseaux sociaux est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/akrame-goku-prive-de-dessert-big-mamma-comment-les-restaurants-a-succes-gerent-leurs-reseaux-sociaux/


6 conseils pour améliorer la vitesse de chargement de son site web

mercredi 1 novembre 2017 à 19:49

Avoir un site qui se charge rapidement est aujourd’hui CAPITAL !

Parmi la quantité d’information qui circule sur la toile, vous vous devez de proposer un site performant qui se charge rapidement.

Si votre site met du temps à se charger, vous pouvez être certain que vous perdez continuellement des visiteurs !

Comprenez bien que l’internaute est pressé et qu’il n’aime pas attendre (en particulier s’il est sur son smartphone).

Mais ce n’est pas tout, la vitesse de chargement a également un impact sur votre référencement.
En effet, un site qui va se charger rapidement sera mieux référencé qu’un site qui est lent !
(Pensez aussi à optimiser votre site en responsive pour les smartphones ! Cela vous permettra d’être mieux référencé).

Vous l’avez compris, optimiser le chargement de votre site est donc très important.

Dans cet article, je mets en lumière 6 conseils pour vous aider à améliorer sensiblement la vitesse de chargement et ainsi gagner en visiteurs et booster votre trafic.

 

1/ Tester la vitesse de chargement de votre site

Commençons par le commencement, sachez qu’il existe des outils qui vous permettent d’analyser la vitesse de chargement de votre site, ainsi grâce à ces outils vous allez pouvoir être en mesure de connaitre la performance de votre site et appliquer ou non sans tarder les astuces que je vais vous donner dans cet article.

Google PageSpeed

Gmetrix

Pingdom

WebPageTest

Vous êtes dans le rouge ou orange ?
Pas de panique, voyons comment améliorer cela rapidement avec les techniques suivantes.

2/ Optimiser le poids de vos images

Un détail qui a son importance et auquel on ne pense pas forcément : le poids des images !
Si le poids de vos images est conséquent et qu’en plus vous y avez intégré de nombreuses images, votre site peut être ralenti pour cette simple raison.

Les images représentent bien souvent la plus grosse charge sur le temps de chargement d’une page pouvant aller jusqu’à 70% du temps…

Sur un blog, pas la peine de télécharger une image prise sur votre smartphone en HD qui doit peser 3 ou 4 méga-octets… alors que sur un site l’idéal est d’avoir des fichiers de moins de 100 Kilo-octets. (1 Mo = 1000 Ko).

Pour réduire le poids de vos images, la technique la plus simple est de modifier leur dimension !

– Et pour cela rien tel que le bon vieux Photoshop, cliquez sur « Enregistrer l’image pour le web » et définissez une taille moins importante que celle d’origine.

Gimp est un outil qui vous permet aussi de réduire facilement la taille de vos images.

Picmonkey vous permettra de redimensionner vos images en ligne sans installer de logiciel sur votre ordinateur.
Sur Mac vous pouvez aussi tout simplement utiliser l’aperçu.

Important : Le format de votre fichier, utilisez de préférence un format JPEG (ou JPG) qui sera plus léger qu’un format PNG (à utiliser surtout si vous avez besoin de transparence) et permettra un meilleur rendu qu’un GIF (à utiliser pour animer une image).

Une fois votre image redimensionnée il existe des outils qui vont vous permettre de compresser encore plus le fichier :
– Sur le web, vous pouvez utiliser Compressor.io qui est un outil gratuit, mais vous devez envoyer vos fichiers un par un.

– Sinon l’outil Imagify (payant) est particulièrement bien fait, il propose une API complète, un plugin WordPress, et cerise sur le gâteau, est disponible en français !

– Autre possibilité sur WordPress, vous pouvez également installer le plugin EWWW Image Optimizer, il compresse chaque image que vous uploadez automatiquement.

Enfin, toujours pour gagner en rapidité, il est intéressant de déplacer vos images dans le cloud, par exemple sur Amazon S3, plutôt que de les stocker sur votre propre serveur.

Cela permet de décharger les requêtes sur votre serveur et donc d’en augmenter sa vitesse. Et les serveurs d’Amazon S3, chargeront probablement plus vite vos images que votre hébergeur actuel, surtout si vous n’avez pas de serveur dédié, mais juste un petit hébergement web.

Sur WordPress le plugin WP Offload S3, vous permettra de mettre cela en place assez facilement.

3/ Mettre vos fichiers en cache

Utiliser une mise en cache augmentera considérablement la vitesse de chargement de vos pages.
Si vous n’avez pas un puissant serveur et que vous avez de nombreux visiteurs présents sur votre site en même temps, votre site sera ralenti par le nombre de requêtes simultanés lancées.

Qu’est-ce que la mise en cache ? Merci d’avoir posé la question !

Au tout début d’internet, les sites web n’étaient bien souvent composés que d’un seul fichier HTML qui comprenait le code de tout le site.
Avec le temps les sites sont devenus dynamiques avec de très nombreux fichiers et un accès à une base de données.

Lorsque chaque visiteur qui arrive sur un site de ce style (comme un blog wordpress par exemple), le site web va « créer » sur le pouce la page à afficher à l’utilisateur, et va donc accéder aux multiples fichiers et bases de données en faisant des requêtes sur votre hébergement.

En faisant une mise en cache, votre site va créer un fichier contenant une version statique (un peu comme une capture d’écran) de vos pages web. Lorsqu’un visiteur passera sur votre site, c’est ce fichier statique qui lui sera présenté, cela permettra donc d’éviter les multiples requêtes sur votre serveur avec bien sûr un gain considérable en vitesse de chargement !

Notez que certains plugins de caches permettent aussi de compresser tous vos fichiers CSS et JavaScript, ainsi que vos images.
Une fois tous vos fichiers compressés, ils sont alors moins lourds et votre site s’affiche plus rapidement.

Voici une liste de plugins de cache WordPress :

WP Rocket, est très simple d’utilisation, et il s’occupe de tout ! Note : C’est le plugin que nous utilisons sur Social Media Pro.

Wp Super Cache.

W3 Total Cache.

4/ Supprimer les extensions inutiles

Si vous êtes sous WordPress (ou un autre CMS) pensez à vérifier de temps à autre les extensions que vous utilisez, gardez-les à jour bien sûr, mais surtout demandez-vous si vous les utilisez vraiment.

Certaines extensions peuvent être gourmandes en termes de ressources, donc si vous ne les utilisez pas, supprimez-les !

Vous pouvez utiliser l’extension Query monitor qui vous permettra de voir lesquels de vos plugins utilisent beaucoup de ressources et/ou ralentissent votre site.

5/ Choisir un hébergement plus puissant

Il se peut que le serveur que vous utilisez ne soit pas suffisamment puissant par rapport au nombre de visites que génère chaque jour votre site, et cela ralenti le chargement de votre site…

Un moyen tout simple pour augmenter la vitesse de votre site est donc de passer à la gamme supérieure chez votre hébergeur. Si vous êtes dans un hébergement mutualisé, le top du top serait de passer à votre propre petit serveur dédié qui ne contiendrait que votre site, ou mieux encore un serveur SSD dans le cloud.

6/ Utiliser un CDN

En utilisant un CDN ( Content Delivery Network ) tel Cloudflare, vous pouvez gagner en vitesse de chargement.
En terme simple, un CDN va mettre en cache votre site web sur différents serveurs à travers le monde, et lorsqu’un visiteur souhaite se connecter à votre site, le CDN va sélectionner le serveur le plus proche du visiteur pour lui afficher votre site.

Exemple : Votre site est hébergé chez OVH à Roubaix :
– Sans CDN, si je viens visiter votre site depuis New York, il faudra que je me connecte à votre serveur à Roubaix, évidemment plus je suis loin du Data-center, plus le temps de chargement est augmenté.
– Avec un CDN, je me serais connecté à un serveur du CDN aux États-Unis, donc gain de vitesse de chargement.

N’hésitez pas à combiner Cloudflare avec un plugin de cache sur votre site.

Vous le savez désormais, un site qui se charge rapidement gagne non seulement en visiteur mais aussi en référencement.
Et comme nous l’avons vu, les conseils énumérés plus haut sont très simples à mettre en place, vous n’avez donc plus aucune raison pour avoir un site lent !

 

Cet article 6 conseils pour améliorer la vitesse de chargement de son site web est apparu en premier sur Social Media Pro.

Source : http://feedproxy.google.com/~r/socialmediaprofr/~3/HkhH1L7aqZc/


4 applications pour éviter le gaspillage alimentaire dans son restaurant

mardi 31 octobre 2017 à 16:10

Il est important aujourd’hui pour les restaurateurs de limiter l’empreinte écologique de leur activité. Pour ceux qui souhaitent s’engager, Too Good To Go, Une Fourmii Verte, Etiquettable et même Zenchef pourraient les aider à gaspiller moins.

Too Good To Go, facile, pratique et surtout présent dans toute la France

2000 commerçants sont partenaires de l’application. Les restaurateurs ne cessent de montrer leur intérêt bien que leur gaspillage alimentaire reste majoritairement limité au plat du jour « , confie Camille Colbus, directrice des opérations au sein de Too Good To Go. Objectif : permettre aux restaurateurs de ne plus avoir de produits qui partent à la poubelle en fin de journée et faire découvrir un échantillon de leur cuisine à de nouveaux clients, utilisateurs de l’application. « C’est aussi un moyen d’afficher et de communiquer sur une image respectueuse de l’environnement pour le restaurant. Les restaurateurs travaillent des produits frais et ils ne veulent plus jeter les invendus. »

Un moyen d’attirer de nouveaux clients dans son restaurant

Au quotidien, les professionnels rassemblent ce qui n’a pas été commandé dans leur établissement et affichent sur l’application le nombre de rations qu’ils peuvent fournir. Ces paniers-surprises, puisque les restaurateurs n’ont à référencer leur contenu, sont à venir récupérer dans leur établissement après le service, par les utilisateurs de Too Good To Go. Les portions sont vendues entre 3 et 4 euros et la start-up prend une commission de un euro sur chacune d’entre elles. « Concrètement, les restaurateurs récupèrent le coût de leur matière première. Mais c’est un moyen aussi de faire découvrir de leur carte : de nombreux commerçants nous disent que lorsque quelqu’un est passé chez eux grâce à Too Good To Go, il revient le lendemain ou la semaine suivante comme client », ajoute la représentante de la start-up au logo turquoise et bleu. Le plus, c’est que le service est gratuit et disponible dans toute la France.

Une Fourmii Verte qui courait de restaurants en restaurants

« Nous savons que chaque seconde en France, 317 kilos de nourriture sont jetés et le gaspillage alimentaire coûte chaque année entre 12 et 20 milliards d’euros à la France », explique Virgile Martinez, co-fondateur d’Une Foumii Verte. La toute jeune start-up vient de lancer son application pour sauver les marchandises qui peuvent l’être des boulangeries, pâtisseries, traiteurs, restaurants ou épiceries, comme des quiches, des parts de pizza, des salades et des desserts de tous types. Une seule condition pour les restaurateurs qui souhaiteraient travailler avec l’entreprise : que les produits soient packagés.

Une façon de toucher les clients de nuit pour qu’ils reviennent le jour

« Le principe est simple : deux heures avant la fermeture de l’établissement, nous appelons le propriétaire pour savoir s’il aura des invendus. Si oui, nous passons et nous livrons ces produits aux noctambules, à ceux qui sortent tard, qui veulent se faire livrer à la maison qui travaillent de nuit », ajoute Virgile. Une carte de l’établissement est mis sur chaque produit afin que le client identifie sa provenance.

Les restes des invendus donnés aux associations

Une fois l’invendu vendu au tarif fixé par Une Fourmii Verte (5 euros pour les plats, et entre 8 et 10 euros pour les menus), la start-up vers une rétro-commission de 20% au commerçant. Si jamais ces restes ne sont pas écoulés, ils sont donnés aux associations à la fin du service de nuit d’une Fourmii Verte, vers 6 heures ou mis directement dans leur chambre froide. L’association nous fait un bordereau de remise de produit, que l’on scanne à chacun des partenaires afin qu’ils puissent bénéficier d’un crédit d’impôt grâce à leurs dons. « 

Etiquettable, l’application pour cuisiner responsable

Savez-vous quelle est l’empreinte écologique de vos plats ? Non. C’est pour pallier ce manque d’information que Eco2 Initiative a créé Etiquettable. Le projet  est composé d’une application mobile sur la cuisine durable pour le grand public, mais aussi d’un éco-calculateur pour les restaurateurs. Dans la version gratuite, ils peuvent entrer les ingrédients, leur poids, la provenance de leurs produits, les modes de conservation et ils découvrent ensuite la note environnementale de leurs recettes, basée notamment sur les données scientifiques de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Des restaurateurs engagés comme François Pasteau utilisateur de l’éco-calculateur

« Le restaurateur peut connaître son empreinte carbone, et dans la version payante, toutes les informations nutritionnelles, caloriques, le niveau de sucre, les allergènes et les protéines que contient son plat. Il peut enregistrer, modifier et imprimer ses recettes sur son espace », explique Shafik Asal, co-fondateur d’Etiquettable. Ces informations sont essentielles pour les restaurants qui souhaitent axer leur communication sur leur éco-responsabilité mais aussi sensibiliser leurs clients. François Pasteau, chef et gérant de L’Épi Dupin à Paris et ambassadeur de Zenchef a utilisé cet éco-calculateur pour présenter les recettes dans son livre « Manger, Cuisiner éco-responsable » tout comme l’Hôtel-restaurant Les Orangeries, dans ses cuisines de Lussac-Les-Châteaux.

Géolocaliser les restaurants qui ont une démarche respectueuse de l’environnement

Côté application consommateurs, Etiquettable synchronise les bases de données de ses partenaires (Yes We Green, Too Good To Go, Bon Pour Le Climat, VegoResto, etc) qui référencent des restaurateurs adoptant une démarche d’engagement bio, locavore, avec une offre végétale ou bonne pour le climat, puis permettent aux consommateurs finaux de géo-localiser ces derniers. « L’appli est collaborative : les utilisateurs peuvent aussi nous contacter afin de proposer un restaurant, tout comme les restaurateurs qui considèreraient qu’ils devraient également en faire partie », ajoute Marianne Petit, co-fondatrice de l’application.

Zenchef, pour mieux gérer les stocks dans son restaurant

Savoir combien de personnes sont prévues pour le service du midi et du soir pour faire la juste commande, éviter le no-show grâce à l’empreinte bancaire et donc la perte de produits frais achetés mais non commandés, connaître l’appétit de ses clients noté dans son fichier clients et bien doser leurs assiettes…Autant de bénéfices pour les restaurateurs qui utilisent le système de réservation développé par Zenchef. Au quotidien, grâce à un cahier de réservation digital, l’entrepreneur peut mieux ajuster ses stocks et éviter de gaspiller des mets qu’ils n’utilisera faute de commandes.

L’article 4 applications pour éviter le gaspillage alimentaire dans son restaurant est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/solutions-anti-gaspi-restaurant/


Carbón, Fichon, L’Hédoniste : focus sur les nouveaux clients de Zenchef en septembre 2017

lundi 30 octobre 2017 à 19:24

Chaque mois, Zenchef aide de nouveaux clients à gérer la visibilité de leur restaurant et leurs réservations en ligne. Focus sur trois restaurants connectés grâce à Zenchef depuis septembre 2017 !

L’Hédoniste, Strasbourg (Alsace)

Plaisirs gastronomiques

Le nom du restaurant fait allusion à ceux qui cherchent le plaisir et notamment celui du goût et du palais. Le restaurant L’Hédoniste propose une cuisine du marché, maison, empreinte de talent et de simplicité et à déguster sur une table chaleureuse. Le challenge pour Benjamin Hecht, le chef et gérant est d’aller à la quintessence de son idée de la gastronomie et de défendre les valeurs de l’amitié et du partage. Afin de toujours satisfaire la demande de ses clients, il a choisi Zenchef et peut désormais prendre des réservations en ligne 24 heures sur 24 mais aussi leur envoyer des newsletters personnalisées.

1 rue Schimper, 67000 Strasbourg
www.lhedoniste-restaurant.fr

Carbón, Paris (Ile-de-France)

Quand la cuisine de la viande au feu de bois revient à la mode au restaurant

Derrière ce restaurant à concept du 3e arrondissement parisien, on retrouve Sabrina Goldin et Stéphane Abby, ceux qui ont signé The Asado Club et L’Empanaderia. Le duo propose une carte spéciale pour les amoureux de la viande, cuite sur une grille, la parrilla sous laquelle se consume du bois de hêtre. Les tables sont dressées dans un cadre brut et végétal. Une nouvelle adresse pour ceux qui aiment retourner aux sources. Et pour gérer leurs réservation en ligne, leur plan de salle et leur fichier clients, les créateurs du restaurant ont choisi le système de réservations de Zenchef.

14 rue Charlot, 75003
www.carbonparis.com

Fichon, Paris (Ile-de-France)

Un « boissonier » pas comme les autres

Fichon, c’est une ode aux produits de la mer dans l’assiette, une invitation à goûter à tous les secrets du grand bleu, agrémentés d’un vin ou spiritueux qui se marie à la perfection avec les mets iodés. L’équipe, bien en place dans le 18e arrondissement de Paris, évolue dans un beau restaurant qui rappelle le grand large avec ses murs bleus et son comptoir rendant hommage aux étals des marchés de poissons. Matthieu Dewilde et sa brigade ont choisi Zenchef pour gérer leurs réservations en ligne. Ils peuvent également recevoir des avis clients 100% vérifiés.

98 rue Marcardet, 75018 Paris
www.fichon.fr

Et le lauréat de la Bourse Zenchef :

La Mine d’Argent et La Couronne d’Argent, Largentière (Ardèche)

Pour la rentrée, le restaurant d’application du Lycée des métiers et de l’hôtellerie restauration innovante à Largentière a mis les petits plats dans les grands. Lauréat de la Bourse Zenchef, il dispose désormais d’un site internet design et adapté à tous les formats de lecture mobile ainsi que d’un système de réservation en ligne digne des grands restaurants. Un plus pour permettre aux élèves d’apprendre comment réussir en tant que futur restaurateur grâce à un outil innovant.

Route de Tauriers, 07110 Largentière
www.laminedargent-lacouronnedargent.fr

L’article Carbón, Fichon, L’Hédoniste : focus sur les nouveaux clients de Zenchef en septembre 2017 est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/carbon-fichon-lhedoniste-focus-nouveaux-clients-de-zenchef-septembre-2017/


Y-a t-il une rivalité entre les types de restaurants ?

lundi 30 octobre 2017 à 11:45

Gastronomique, fast-food, brasserie, traditionnelle, restaurant à thème, table concept… On sent parfois cette petite concurrence entre les restaurateurs. Est-elle vraiment justifié ? Éléments de réponse avec le blog Une Vie En Cuisine.

L’article Y-a t-il une rivalité entre les types de restaurants ? est apparu en premier sur Le blog de Zenchef.

Source : https://blog.zenchef.fr/concurrence-restaurants/