fans trafic - Trouver des clients pour votre restaurant

Fans Trafic regroupe l'information sur les méthodes marketing via les reseaux sociaux

Les sites de réservation et d’avis en ligne pour les restaurants seront plus encadrés en 2018

jeudi 5 octobre 2017 à 18:25

3 décrets ont été publiés ce matin au Journal Officiel obligeant tout opérateur en ligne, comme les sites d’avis, à renforcer le contexte d’information donnée aux consommateurs. Pour l’Umih, « ces décrets douvent marquer la fin de la tromperie et de la supercherie. » Ils entreront en vigueur au 1er janvier 2018.

Les sites de réservation et d’avis en ligne auront une obligation de mieux informer les consommateurs. C’est ainsi que pourrait se résumer la publication de 3 décrets au Journal Officiel ce matin qui vont mieux encadrer ces plateformes.

Justifier les méthodes de référencement des restaurants

Les sites de réservation en ligne des restaurants devront par exemple indiquer les conditions de mise en avant ou pas des contenus et des offres des restaurateurs. « Jusqu’à présent, le consommateur pouvait être induit en erreur par le classement et par les termes « meilleure offre, meilleur rapport qualité prix, fausse réduction de prix etc. », alors que les conditions de classement et de référencement des offres étaient organisées de manière non transparente et que les meilleures offres sont toujours proposées par le professionnel en direct », ajoute le communiqué de l’Umih.

Protéger reputation-de-son-restaurant/">l’e-réputation des restaurants

« Nous en sommes convaincus, ces nouvelles dispositions vont clairement ouvrir les yeux du consommateur sur l’offre réelle disponible sur Internet, provenant de particuliers ou de professionnels, sur la sincérité du référencement des annonces et sur l’affichage des prix » ajoute Roland Heguy, président confédéral de l’Umih.

Les sites d’avis en ligne, notamment pour les restaurants, sont aussi visés par cette nouvelle mesure. Le décret définit ces derniers comme « l’expression de l’opinion d’un consommateur sur son expérience de consommation grâce à tout élément d’appréciation, qu’il soit qualitatif ou quantitatif. » À côté des commentaires, les plateformes devront indiquer l’existence ou non d’une procédure de contrôle afin de savoir s’ils peuvent ou pas être vérifiés et dans quel cadre.

Aider le client à mieux choisir en toute objectivité

Jacques Barre, président du GNC, ajoute que « cet enjeu de transparence a été pris en compte par le gouvernement, c’est une avancée importante pour que le consommateur fasse son choix en pleine connaissance de cause. Nous serons attentifs à la bonne application de ces mesures portées de longue date par nos organisations. » L’application de ces décrets est fixée au 1er janvier 2018.

Source : https://blog.zenchef.fr/encadrement-reservation-avis-en-ligne/